Unité mixte de recherche 7235

Delivering flexibility:working time and contractual status in the food processing industry in France and the UK

Eve Caroli, Jérôme Gautié, Caroline Lloyd, Annie Lamanthe, Susan James

Dans cet article, nous étudions la façon dont les institutions du marché du travail influencent la façon dont les entreprises font face aux besoins de flexibilité dans la gestion de leur main-d’œuvre. Pour ce faire, nous considérons deux économies très contrastées : la France et le Royaume-Uni. Le marché du travail français est fortement règlementé alors que le marché britannique est beaucoup plus flexible. Nous centrons notre analyse sur le secteur de l’agro-alimentaire qui subit des pressions concurrentielles très similaires dans les deux pays. Notre méthodologie repose sur des études de cas. Nous étudions les formes de flexibilité du travail numérique et fonctionnelle utilisées par les entreprises. Comment et dans quelle mesure les entreprises parviennent-elles à assurer un certain niveau de flexibilité dans des environnements institutionnels différents Quelles en sont les conséquences pour les salariés Nous montrons que les entreprises utilisent les combinaisons différentes de flexibilité numérique. Un mouvement en faveur de la flexibilité externe du travail semble se manifester au Royaume-Uni alors que la flexibilité interne gagnerait du terrain en France. Notre travail suggère également que l’équilibre entre flexibilité numérique et fonctionnelle ne procède pas d’un simple arbitrage. En France, la flexibilité fonctionnelle est forte pour les salariés permanents alors que la flexibilité fonctionnelle est de mise pour les salariés temporaires peu qualifiés. Au Royaume-Uni, en revanche, la flexibilité fonctionnelle n’apparaît pas comme mode de gestion de la main-d’œuvre permanente. Cela tient probablement en partie au fait que le volant de main-d’œuvre stable est plus important dans les entreprises françaises, mais peut-être surtout au coût du travail élevé qui incite les entreprises à opérer une substitution capital travail.

AGENDA

lundi 12 décembre 2022

Law, Institutions and Economics in Nanterre (LIEN)

Clément Brébion (Copenhagen BS)

En salle 614 et en distanciel

Unemployment Insurance Eligibility and Employment Duration

mardi 13 décembre 2022

Développement Durable Environnement et Energie (DDEE)

Nicolas Astier (Paris School of Economics)

16h-17h

Riding together: eliciting travelers’ preferences for long-distance carpooling

mercredi 14 décembre 2022

Économies du monde musulman

Mohamed Touati Tliba (École Supérieure de Commerce, Alger)

The scientific wealth of nations with special reference to MENA region: a cross-country productivity analysis of academic research

jeudi 15 décembre 2022

Doctorants

Pablo Aguilar Perez

Profitability and solvency of French insurance companies in an environment of low interest rates

jeudi 15 décembre 2022

Groupe de travail « Intelligence artificielle »

Matthieu Latapy (LiP6, CNRS / Sorbonne Université)

Salle G614B

Résistance — Perturber les Infrastructures en Réseaux

jeudi 15 décembre 2022

Groupe de travail Economie Comportementale

Magali Dumontet

TBA

jeudi 5 janvier 2023

Lunch

Mehdi Aït-Hamlat, Florian Baudoin, Tanguy Bonnet

Nouveaux doctorants

mardi 10 janvier 2023

Développement Durable Environnement et Energie (DDEE)

Antoine Missemer (CNRS, CIRED Paris)

Pour une histoire alternative des rapports économie-environnement : à propos de ‘A History of Ecological Economic Thought’

Inscription aux Newsletters