Unité mixte de recherche 7235

Monetary Policy and Housing Loan Default

George Overton, Barbara Castillo Rico

Le canal de transmission le plus direct de la politique monétaire aux ménages est la modification des taux directeurs de la BCE. Les emprunteurs ayant des prêts en cours à taux variable sont confrontés à des changements de conditions de financement qui ont des conséquences importantes sur leur situation financière. Dans cet article, nous étudions l’impact de ces changements de politique monétaire sur le défaut de crédit au logement sur la période 2004-2015. Nous utilisons un vaste panel de prêts au logement français pour reconstruire les tableaux d’amortissement sur la durée de vie de chaque prêt et calculer les variations des paiements trimestriels dus à l’action de la politique monétaire, et utilisant des modèles de survie pour analyser l’impact sur la probabilité de défaut. Notre base de données permet l’hypothèse de l’absence de défaut stratégique dans notre analyse, qui isole le défaut involontaire dans nos estimations, contrairement à d’autres papiers. Premièrement, nous constatons qu’une augmentation de 100 pb du paiement trimestriel induite par les variations de l’Euribor 3 mois augmente la probabilité de défaut d’environ 5%. Deuxièmement, nous identifions la stabilité de l’emploi comme un facteur d’assurance majeur contre la hausse des taux directeurs pendant les mesures de politique monétaire restrictive. Enfin, nous fournissons des preuves de l’existence d’une auto-sélection de profils d’emprunteurs plus risqués dans les prêts à taux variable. La préoccupation concernant le montant des paiements sur les prêts à taux variable revêt une importance accrue dans un contexte de politique monétaire caractérisé par une incertitude sur le timing d’une augmentation des taux après une période prolongée de taux bas ou négatifs.[en]The most direct channel of transmission of monetary policy to households is the modification of ECB lending and deposit facilities rates. Outstanding borrowers with adjustable rate loans face affordability conditions changes with important consequences on their financial situation. In this paper, we study the impact of monetary policy changes on housing credit default over the period 2004-2015. We use an extensive panel of French housing loans to reconstruct amortization tables over the life of each loan and compute changes in quarterly payments due to monetary policy action, later using hazard models to map changes in interest rates to default. Importantly, our data set allows the assumption of the absence of strategic default our analysis, which isolates involuntary default in our estimates. First, we find that a 100 bp increase in quarterly payment induced by variations in the 3-month Euribor increases the probability of default by around 5%. Second, we identify employment stability as a major insurance factor against rising policy rates during contractionary monetary policy action. Finally, we provide evidence about the existence of a self-selection of riskier borrower profiles into adjustable rate loans. The concern regarding payment size on adjustable-rate loans is of heightened importance in a monetary policy context characterized by uncertainty over the timing of a rate increase following a sustained period of low or negative rates.[/en]

AGENDA

mardi 30 novembre 2021

Recherches en Economie Politique et Institutionnaliste (REPI)

Emmanuel Petit (Université de Bordeaux GREThA)

Habit and emotion: John Dewey’s contribution to the theory of change

mardi 30 novembre 2021

Développement Durable Environnement et Energie (DDEE)

Thomas Baudin (IESEG, School of Managment, LEM Lille)

16h-17h

The Rural Exodus and the Rise of Europe

jeudi 2 décembre 2021

Lunch

Lionel Ragot

Assessing the role of immigration policy for foreign students: the case of Campus France

mardi 7 décembre 2021

Recherches en Economie Politique et Institutionnaliste (REPI)

Benjamin Lemoine (Université Paris Dauphine, PSL)

La souveraineté en négociation : droit, finance internationale et restructuration de dettes

jeudi 9 décembre 2021

Doctorants

Lorenzo Garlanda-Longueville

Why do banks have so much assets in tax havens ?

lundi 13 décembre 2021

LIEN : Law, Institutions and Economics in Nanterre

Andrea Mantovani (Toulouse Business School - Univ of Bologna)

Salle G413A

Regulating Platform Fees Under Price Parity

mercredi 15 décembre 2021

Économies du monde musulman

Roger Albinyana (Faculty of Economics of the University of Barcelona)

14h30-16h30

Energy Interdependence. The Political Economy of Algeria’s Natural Gas and the Natural Gas Value Chain in the Western Mediterranean (1990-2015)

jeudi 16 décembre 2021

Lunch

Michel Lelart

Intervention sur la microfinance