Unité mixte de recherche 7235

Robustness of the Balassa-Samuelson effect: evidence from developing and emerging economies

Florian Morvillier

Cet article analyse la robustesse de l’effet Balassa-Samuelson (BS) pour un échantillon de 38 économies émergentes et en développement sur la période 1980-2016. Nous étudions les versions interne et externe de l’effet BS en utilisant cinq mesures différentes de cet effet. En nous basant sur l’approche « Cross Sectional-Distributed Lag », nous montrons que la version interne est vérifiée seulement si le différentiel de productivité entre les secteurs échangeables et non-échangeables est utilisé plutôt que le Produit Intérieur Brut par travailleurs. Nous mettons également en évidence un effet positif et robuste du prix relatif des biens non-échangeables par rapport aux biens échangeables sur le taux de change réel. En somme, nos résultats soulignent que la vérification de la version interne de l’effet BS dépend du proxy considéré pour la productivité. La validité de la version externe est, quant à elle, un résultat général et robuste.la validité de la version externe est un résultat général et robuste.[en]This paper aims at investigating the robustness of the Balassa-Samuelson (BS) effect to alternative proxies for a panel of 38 developing and emerging economies over the period 1980-2016. We examine the internal and external versions of the BS hypothesis using a total of five different measures. Relying on the Cross Sectional-Distributed Lag (CS-DL) approach, we show that the internal version of the BS hypothesis holds only if the labor productivity differential between the tradable and non-tradable sectors is used rather than the Gross Domestic Product Per worker. We also find evidence of a positive and robust effect of the relative price of the non-traded to traded goods on the real exchange rate. Overall, our findings highlight that while the verification of the internal version of the BS effect depends on the proxy considered for productivity, the validity of the external version is a general and robust result.[/en]

AGENDA

mardi 30 novembre 2021

Recherches en Economie Politique et Institutionnaliste (REPI)

Emmanuel Petit (Université de Bordeaux GREThA)

Habit and emotion: John Dewey’s contribution to the theory of change

mardi 30 novembre 2021

Développement Durable Environnement et Energie (DDEE)

Thomas Baudin (IESEG, School of Managment, LEM Lille)

16h-17h

The Rural Exodus and the Rise of Europe

jeudi 2 décembre 2021

Lunch

Lionel Ragot

Assessing the role of immigration policy for foreign students: the case of Campus France

mardi 7 décembre 2021

Recherches en Economie Politique et Institutionnaliste (REPI)

Benjamin Lemoine (Université Paris Dauphine, PSL)

La souveraineté en négociation : droit, finance internationale et restructuration de dettes

jeudi 9 décembre 2021

Doctorants

Lorenzo Garlanda-Longueville

Why do banks have so much assets in tax havens ?

lundi 13 décembre 2021

LIEN : Law, Institutions and Economics in Nanterre

Andrea Mantovani (Toulouse Business School - Univ of Bologna)

Salle G413A

Regulating Platform Fees Under Price Parity

mercredi 15 décembre 2021

Économies du monde musulman

Roger Albinyana (Faculty of Economics of the University of Barcelona)

14h30-16h30

Energy Interdependence. The Political Economy of Algeria’s Natural Gas and the Natural Gas Value Chain in the Western Mediterranean (1990-2015)

jeudi 16 décembre 2021

Lunch

Michel Lelart

Intervention sur la microfinance