Unité mixte de recherche 7235

Rueff et l’analyse du chômage : Quels héritages?

Georges Prat

Cet article montre que Rueff (1925, 1931) distinguait [a] un chômage « permanent » attribuable à un excès des salaires réels par rapport au rendement du travail, [b] un chômage « temporaire » attribuable à une baisse de l’activité économique liée à une diminution cyclique des prix, enfin [c] un chômage «minimal» de type frictionnel prévalant dans le fonctionnement normal de l’économie. Sur la base d’observations empiriques, Rueff suggère que le chômage de type [a] était largement dominant dans l’Angleterre des années 1920 (« loi de Rueff »). La confrontation entre cette analyse et les analyses postérieures du chômage dans la littérature permet de dégager que : (i) la courbe de Phillips et son extension avec le NAIRU est un non-héritage ; (ii) la courbe des salaires (« wage curve ») s’accorde avec la « loi de Rueff » tout en constituant un intéressant complément; (iii) l’équation d’Allais du chômage français se décalque très bien sur les trois types de chômage distingués par Rueff; (iv) bien qu’étant aujourd’hui délaissée, la théorie des équilibres temporaires à prix fixes inclut le chômage de type [a], ceci que l’on regarde le régime de chômage « classique » ou celui de chômage « keynésien » ; (v) la nouvelle micro-économie keynésienne du travail montre qu’un chômage de type [a] peut être expliqué par le comportement rationnel des agents sans faire intervenir des rigidités exogènes imposées par l’Etat ; ce résultat généralise l’idée d’un chômage de type [a] mais constitue une réfutation de la possibilité admise par Rueff d’un équilibre concurrentiel spontané sur le marché du travail en l’absence de rigidités exogènes; (vi) le modèle de concurrence imparfaite WS-PS fondé sur la négociation entre salariés et employeurs s’accorde avec les trois types de chômage [a], [b] et [c], au point où l’on peut y voir une synthèse rejoignant Rueff et Allais.

AGENDA

mardi 6 décembre 2022

Recherche et Economie et Socioéconomie Politique, des Institutions et des Régulations (RESPIR)

Eric Monnet (EHESS et PSE)

Le rôle d’amortisseur des banques centrales – une perspective historique

jeudi 8 décembre 2022

Lunch

Georges Prat

12h - 13h, salle 110

Modeling ex-ante risk premiums in the oil market

lundi 12 décembre 2022

Law, Institutions and Economics in Nanterre (LIEN)

Clément Brébion (Copenhagen BS)

En salle 614 et en distanciel

Unemployment Insurance Eligibility and Employment Duration

mardi 13 décembre 2022

Développement Durable Environnement et Energie (DDEE)

Nicolas Astier (Paris School of Economics)

16h-17h

Riding together: eliciting travelers’ preferences for long-distance carpooling

mercredi 14 décembre 2022

Économies du monde musulman

Mohamed Touati Tliba (École Supérieure de Commerce, Alger)

The scientific wealth of nations with special reference to MENA region: a cross-country productivity analysis of academic research

jeudi 15 décembre 2022

Doctorants

Pablo Aguilar Perez

TBA

jeudi 15 décembre 2022

Groupe de travail « Intelligence artificielle »

Matthieu Lapaty (UPMC)

TBA

jeudi 15 décembre 2022

Groupe de travail Economie Comportementale

Magali Dumontet

TBA

Inscription aux Newsletters