Alors même que les anticipations d’inflation ont chuté en zone euro, les craintes d’un scénario à la japonaise se précisent. L’Europe est-elle condamnée à une décennie perdue ? S’il est encore un peu tôt pour l’affirmer, nous disposons maintenant d’un recul suffisant pour commencer à analyser avec précision les mécanismes qui ont conduit à l’éclatement d’une grave crise de la zone euro en 2010-2011, dont nous peinons encore aujourd’hui à sortir.
L’une des caractéristiques principales de cette crise est sa double dimension, impliquant à la fois les dettes souveraines et le système bancaire européen. Or, il apparaît (BRI, 2004) que les crises qui ont une dimension bancaire s’accompagnent souvent de récessions plus graves et prolongées. Il semble que la zone euro n’échappe malheureusement pas à ce phénomène, si l’on en juge par la faiblesse durable de la croissance et la difficulté des pays les plus touchés à récupérer leurs niveaux d’activité d’avant crise, et ce, dans un contexte où les banques jouent un rôle particulièrement déterminant dans le financement de l’économie européenne…..

Leave a Reply