English    Intranet

Document de travail 2017-25

Globalisation Financière, Croissance et effets de seuil : Le Cas des pays en développement Les moins avancés

Brahim Gaies

Résumé :

Dans cet article, nous étudions les effets de la globalisation financière sur la croissance économique dans 72 pays en développement les moins avancés entre 1972 et 2011, en prenant en compte l’existence d’effets de seuil en matière de stabilité macroéconomique et d’accroissement du revenu. Les principaux résultats auxquels nous aboutissons via l’estimation de trois modèles dynamiques en données de panel sont les suivants. La globalisation par l’endettement affecte négativement la croissance, avec la présence d’effets de seuil minimums en matière de stabilité macroéconomique et de croissance du revenu. La globalisation par l’investissement favorise la croissance jusqu’à un certain seuil maximum à partir duquel son effet sur le revenu commence à s’estomper. En somme, la globalisation financière (par l’endettement et l’investissement) a un impact favorable sur la croissance sur le long terme, avec la présence d’effets de seuil minimums en matière de stabilité macroéconomique et de croissance du revenu.

Classification JEL : C23, C26, E44, F21, F36.

Mots-clés : Globalisation Financière, méthode des moments généralisés, effets de seuil.


Télécharger le document de travail (via EconPapers) - (457.30 KB)

« Page précédente