Photo George Overton

George Overton

Doctorant(e)
  • Email
  • Tél. professionnel 0140977793
  • Bureau à Paris Nanterre (Bât. + num.) G602
  • Axe de recherche

      Macroéconomie Internationale, Banque et Econométrie Financière

2020-23 "Monetary Policy and Housing Loan Default"

Barbara Castillo Rico, George Overton

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Le canal de transmission le plus direct de la politique monétaire aux ménages est la modification des taux directeurs de la BCE. Les emprunteurs ayant des prêts en cours à taux variable sont confrontés à des changements de conditions de financement qui ont des conséquences importantes sur leur situation financière. Dans cet article, nous étudions l'impact de ces changements de politique monétaire sur le défaut de crédit au logement sur la période 2004-2015. Nous utilisons un vaste panel de prêts au logement français pour reconstruire les tableaux d'amortissement sur la durée de vie de chaque prêt et calculer les variations des paiements trimestriels dus à l'action de la politique monétaire, et utilisant des modèles de survie pour analyser l'impact sur la probabilité de défaut. Notre base de données permet l'hypothèse de l'absence de défaut stratégique dans notre analyse, qui isole le défaut involontaire dans nos estimations, contrairement à d'autres papiers. Premièrement, nous constatons qu'une augmentation de 100 pb du paiement trimestriel induite par les variations de l'Euribor 3 mois augmente la probabilité de défaut d'environ 5%. Deuxièmement, nous identifions la stabilité de l'emploi comme un facteur d'assurance majeur contre la hausse des taux directeurs pendant les mesures de politique monétaire restrictive. Enfin, nous fournissons des preuves de l'existence d'une auto-sélection de profils d'emprunteurs plus risqués dans les prêts à taux variable. La préoccupation concernant le montant des paiements sur les prêts à taux variable revêt une importance accrue dans un contexte de politique monétaire caractérisé par une incertitude sur le timing d'une augmentation des taux après une période prolongée de taux bas ou négatifs.
Classification-JEL
R30, H81, E52
Mot(s) clé(s)
Prêts immobilier, politique monétaire, défaut
Fichier

2020-15 "Why do insurers fail? A comparison of life and non-life insolvencies using a new international database"

George Overton, Olivier de Bandt

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Plantin et Rocher (2016) montrent comment les assureurs ont tendance à faire du "risk-shifting" avant la matérialisation d'une défaillance. Cet article examine empiriquement cette idée en testant les mécanismes d'insolvabilité dans le secteur de l'assurance, en utilisant une base de données unique construite par les auteurs, qui regroupe les données du bilan et des comptes de résultats (ainsi que les informations sur les défaillances) au cours des 30 dernières années. À l'aide de différentes spécifications logistiques à effets fixes et de modèles de survie paramétriques, ce papier présente l'évidence, en plus du rôle de la rentabilité en tant qu'indicateur avancé, des asymétries intrinsèques entre les secteurs de l'assurance vie et non-vie. Dans le secteur de la vie, la composition de l'actif est très importante pour prévoir une faillite, tandis que l'efficacité opérationnelle ne joue aucun rôle. Dans le secteur non-vie, l'inverse s'avère vrai.
Classification-JEL
G22, G01, G11
Mot(s) clé(s)
Assurance, défaillances, indicateurs avancés, crises financières
Fichier
load Veuillez patienter ...