Publications: Documents de travail

Publications: Documents de travail 2021

Disponible aussi dans les archives RePEc
RePEc is a decentralized database and world's largest collection of economics working papers, journal articles and software components

2021-1 "Walking the tightrope: avoiding a lockdown while containing the virus"

Balázs Egert, Yvan Guillemette, Fabrice Murtin, David Turner

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Les travaux empiriques décrits dans cet article expliquent l'évolution quotidienne du taux de reproduction, R, et de la mobilité pour un large échantillon de pays, en fonction des politiques de restriction du mouvement et de santé publique. Ceci dans le but de donner un aperçu de la politique appropriée alors que les pays se préparent à une période potentiellement prolongée caractérisée par de nouvelles vagues d'infection. Si un ensemble complet de mesures de restriction peut être nécessaire lorsque le virus est répandu et peut avoir un effet important sur la réduction de R, ils ont également un effet sur la mobilité et, par extension, l'activité économique. Un vaste ensemble de politiques de santé publique - avec un accent sur les tests à grande échelle, le traçage et l'isolement, mais aussi le port du masque et les politiques destinées aux groupes vulnérables, en particulier ceux des maisons de retraite - offrent la meilleure approche pour éviter un verrouillage complet de l’économie tout en contenir la propagation du virus. Ces politiques peuvent cependant devoir être complétées par des mesures de restriction de mouvement sélectives (telles que la restriction des grands événements publics et des voyages internationaux ou des confinements localisés) à la fois pour contenir les flambées locales et parce que la mise en œuvre de certaines des politiques de santé publique recommandées peut être difficile ou engendrer des coûts sociaux inacceptables.
Classification-JEL
C50, H10, H12, I18
Mot(s) clé(s)
Covid-19, confinement, interventions non pharmaceutiques, mobilité
Fichier

2021-2 "What do bankrupcty prediction models tell us about banking regulation? Evidence from statistical and learning approaches"

Pierre Durand, Gaëtan Le Quang

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
La réglementation prudentielle est censée renforcer la stabilité financière et la résilience des banques face aux nouveaux chocs économiques. Nous abordons cette question en évaluant l'impact des ratios de levier, de capital et de liquidité sur la probabilité de défaut des banques. À cette fin, nous utilisons la régression logistique, la classification en fotêt aléatoire et les réseaux de neurones artificiels appliqués sur des échantillons de banques américaines et européennes sur la période 2000-2018. Nos résultats sont basés sur 4707 banques aux États-Unis et 3529 banques en Europe, parmi lesquelles 454 et 205 défauts respectivement. Nous montrons que, dans l'échantillon américain, les ratios de capital et de fonds propres ont une forte incidence négative sur la probabilité de défaut. Le ratio de liquidité a un effet positif qui peut être justifié par les faibles rendements associés aux actifs liquides. Dans l'ensemble, nos résultats suggèrent qu'un nombre réduit de règles prudentielles et un ratio de fonds propres plus élevé devraient renforcer la résilience du système bancaire. En raison de l'absence de liste officielle des banques en faillite en Europe, nos conclusions sur cet échantillon sont plus délicates à interpréter.
Classification-JEL
C44, G21, G28
Mot(s) clé(s)
Règlementation bancaire, exigences en capital, Bâle III, régression logistique, modèles d'apprentissage statistique, modèles de prédiction du défaut
Fichier

2021-3 "The policy drivers of self-employment: New evidence from Europe"

Mark Baker, Balázs Egert, Gábor Fülöp, Annabelle Mourougane

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
En utilisant des régressions des données de panels temps-pays au cours des deux dernières décennies, ce document cherche à identifier les principaux facteurs politiques et
institutionnels qui expliquent la part du travail indépendant dans les pays européens. Il examine la part des travailleurs indépendants ainsi que sa répartition par âge, compétence
et sexe. La générosité des prestations de chômage et, dans une moindre mesure, les dépenses consacrées aux politiques actives du marché du travail pour les chômeurs se
révèlent être de solides déterminants de la part à long terme des travailleurs indépendants dans les pays européens. Aucune relation significative n'a été établie entre la rigueur de la
protection de l'emploi pour les travailleurs permanents. Cependant, il existe des impacts significatifs, et de signes opposés, sur les travailleurs indépendants hautement et faiblement
qualifiés. Le coin fiscal et le salaire minimum semblent être liés positivement à la part des travailleurs indépendants à long terme, mais la relation s'applique uniquement à certaines
catégories de travailleurs.
Classification-JEL
J01, J21, J41, J48
Mot(s) clé(s)
travail indépendant, marché du travail, OCDE
Fichier

2021-4 "Public vs. Private Investments In Network Industries"

Marc Bourreau, Jean-Marc Zogheib

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
We study the competition between a private firm and public firms on prices and
investment in new infrastructures. While the private firm maximizes its profits,
public firms maximize the sum of their profits and consumer surplus, subject to a
budget constraint. We consider two scenarios of public intervention, with a national
public firm and with local public firms. In a monopoly benchmark, we find that the
national public firm has the highest coverage and charges a uniform price allowing
cross-subsidies between high-cost and low-cost areas. Moreover, the private firm
covers as much as local public firms. In a mixed duopoly, a stronger competitive
pressure drives firms' prices up while it drives down (up) the national public (private)
firm's coverage.
Classification-JEL
D43; H44; L20; L33.
Mot(s) clé(s)
entreprises publiques, investissement, industries de réseau, duopole mixte.
Fichier

2021-5 "Les effets de l’interaction entre les marchés financiers et la réglementation bancaire sur la structure des flux bancaires internationaux vers les pays émergents"

Samira Hellou

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Le développement des marchés financiers et de l’activité bancaire couplé avec le renforcement de la réglementation bancaire a largement affecté la nouvelle structure du financement extérieur des pays émergents. En effet, les marchés financiers influencent le comportement des banques internationales dans le contexte du renforcement réglementaire qui implique un resserrement du volume des flux bancaires et une diminution de la maturité de ces flux. Les résultats empiriques, pour 37 pays émergents, confirment que les marchés financiers influencent différemment le volume et la structure par terme des flux bancaires des pays développés vers les pays émergents selon le contexte réglementaire.
Classification-JEL
E22, O16, G11
Mot(s) clé(s)
Marchés financiers, Flux bancaires, Pays émergents
Fichier

2021-6 "Do IMF Reports Affect Market Expectations ? A Sentiment Analysis Approach"

Hamza Bennani, Cécile Couharde, Yoan Wallois

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Nous introduisons une base de données originale basée sur le contenu qualitatif des Perspectives économiques régionales publiées par le Fonds monétaire international (FMI). Nous calculons plusieurs mesures du sentiment du FMI basées sur ces publications pour un échantillon composé de 16 pays localisés dans trois régions, Asie et Pacifique, Europe et Hémisphère ouest, de 2007 à 2018 et examinons leur impact sur les marchés financiers. Nous constatons que le contenu qualitatif de ces rapports a des répercussions importantes à court terme sur les rendements des marchés boursiers en Europe et sur les rendements des obligations en Asie et dans le Pacifique, ces répercussions disparaissant avec le temps. Nous démontrons également que l'impact exercé par le sentiment du FMI est robuste à l'utilisation d'une mesure alternative de sentiment qui se concentre exclusivement sur des termes négatifs.
Classification-JEL
F53, G15, Z13
Mot(s) clé(s)
Marchés financiers, Modèles à haute fréquence, FMI, Indicateur de sentiment, Analyse textuelle
Fichier

2021-7 "Corruption and distortion of public expenditures: Evidence from Africa"

Luc-Désiré Omgba, Harouna Sedgo

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Cette étude examine l'effet de la corruption sur l'arbitrage entre dépenses en capital et dépenses courantes dans un panel de 48 pays africains sur la période 2000-2016.
Sur la base des annuaires statistiques, nous compilons des données désagrégées sur les finances publiques des pays africains et nous trouvons qu'une forte prévalence de la corruption altère la composition des dépenses publiques au détriment de la part des dépenses en capital. Plus précisément, une augmentation de la corruption d'un écart-type est associée à une diminution de la proportion des dépenses en capital de 29 % à 16 %. Les résultats sont robustes à diverses spécifications et méthodes d'estimation, y compris l'approche par les effets fixes et les variables instrumentales. L'argument de soutien montre qu'il semble plus avantageux pour les bureaucrates corrompus de manipuler les dépenses publiques en faveur des dépenses courantes plutôt que des dépenses en capital. Cette dernière repose sur des procédures formelles et traçables, alors que les dépenses courantes sont connues pour être plus ouvertes à l'utilisation d'une allocation discrétionnaire.
Classification-JEL
D73, E62, H5, O55
Mot(s) clé(s)
Corruption; dépenses en capital; dépenses courantes; dépenses publiques; Afrique
Fichier

2021-8 "Monetary Policy and the Racial Unemployment Rates in the US"

Hamza Bennani

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Cet article analyse les effets de la politique monétaire sur les taux de chômage des différents groupes ethniques aux États-Unis sur la période 1970-2013. A cette fin, on utilise une approche narrative pour identifier les chocs de politique monétaire ainsi que la méthode des projections locales. Nous trouvons que la politique monétaire a un impact disproportionné sur le taux de chômage des blancs. Les résultats indiquent qu'un choc de politique monétaire accommodant affecte positivement et significativement les travailleurs blancs, tandis que l'impact sur les travailleurs Africains-Américains et Hispaniques n'est pas significatif. Ces résultats sont robustes lorsqu'on inclut les mesures non-conventionnelles dans la spécification et lorsqu'on distingue les taux de chômage par genre et par groupe d'âge. Au final, on souligne que ces résultats sont principalement dû à un "effet récession", étant donné que les minorités ethniques ne bénéficient pas de la politique monétaire accommodante de la Fed lors d'épisodes de récession. Ces résultats suggèrent que la Réserve Fédérale américaine devrait particulièrement cibler le taux de chômage des Africains-Américains dans sa fonction de réaction. Des politiques structurelles qui visent à améliorer les compétences des minorités et la lutte contre la discrimination dans le marché du travail, en particulier lors de récession, sont également susceptibles de réduire le taux de chômage entre groupes ethniques.
Classification-JEL
E52, E58
Mot(s) clé(s)
minorités; politique monétaire; taux de chômage
Fichier

2021-9 "Green consumption: The impact of trust and pessimism"

Maria José Montoya Villalobos

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Nous proposons un modèle de consommation de biens verts en incertitude, dans lequel nous considérons les biens verts comme des biens publics impurs et analysons la statique comparative de la consommation verte. Nous considérons que l’efficacité environnementale des biens verts est incertaine et nous modélisons donc l’incertitude grâce à des perceptions du risque, notamment la confiance (défini comme une croyance sur la véracité de l’information disponible) et le pessimisme/optimisme (qui représente l’estimation de probabilité du consommateur sur la réalisation du pire évènement possible lors de la consommation de biens verts). Nous étudions leur impact respectif sur la consommation de biens verts, et considérons des individus avec des croyances hétérogènes. Le pessimisme a un impact négatif sur la demande en biens verts, tandis qu’une augmentation de la confiance n’implique pas nécessairement une augmentation de la demande, elle va dépendre du niveau de pessimisme du consommateur. Nous déterminons l’impact de l’incertitude à l’équilibre et le niveau socialement optimal de contributions privées volontaires, en démontrant que la consommation verte diminue avec le pessimisme à l’équilibre. Tandis que, à l’optimum, une augmentation du pessimisme va diminuer les contributions individuelles pour les pessimistes et les optimistes. Nous trouvons aussi que la sous-optimalité de l’équilibre de Nash, en présence d’un bien public impur, n’est pas toujours vraie.
Classification-JEL
D83, D9, H41, Q5.
Mot(s) clé(s)
Biens verts, confiance, pessimisme, incertitude, bien public impur.
Fichier

2021-10 "European farmers’ responses to higher commodity prices: cropland expansion or forestlands preservation?"

Chouaib Jouf, Laté Lawson

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Ce papier analyse l'impact de la réponse des agriculteurs européens aux changements de prix des produits agricoles sur leur arbitrage entre l'expansion de leurs surfaces agricoles et la préservation des forêts. Nous étudions cette question en estimant un modèle récursif en exploitant des données sur les exploitations agricoles européennes entre 2008 et 2017, couvrant 128 régions (26 pays). Notre principale conclusion est qu'il existe effectivement des preuves d'un tel arbitrage. Une augmentation des prix des matières premières agricoles entraîne une plus grande rentabilité des terres cultivées, qui à son tour provoque une déforestation dans les 128 régions européennes considérées.
Classification-JEL
Q11, Q18, Q23
Mot(s) clé(s)
Prix des produits agricoles; Utilisation des terres; Déforestation
Fichier

2021-11 "On the desirability of the West African monetary union"

Cécile Couharde, Carl Grekou, Valérie Mignon

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Cet article a pour objectif d’analyser la désirabilité du projet ECO d’union monétaire de l’espace CEDEAO sous l’angle de la coordination des politiques. L’approche s’articule autour de la prise en compte des objectifs nationaux dans la perspective d’intégration régionale. En recourant à une analyse par grappes, nous identifions dans l’espace CEDEAO deux groupes de pays partageant des niveaux et dynamiques similaires de taux de change soutenables. Nous montrons également que ni un ancrage rigide à une monnaie, ni un flottement « pur » ne serait souhaitable pour aucun des pays. Dans l’ensemble, notre analyse plaide en faveur de deux ECOs; un pour chacune des deux zones identifiées. Chaque ECO servirait d’ancrage virtuel pour les monnaies nationales —avec un certain degré de flexibilité— et serait déterminé par un panier de monnaies.
Classification-JEL
F33, F45, C38, O55.
Mot(s) clé(s)
Intégration monétaire; Afrique de l’ouest; Zone franc CFA; CEDEAO.
Fichier

2021-12 "Macroeconomic effects of EU value chain participation"

Mariam Camarero, Antonia Lopez Villavicencio, Cecilio Tamarit

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Dans ce document, nous analysons certains effets macroéconomiques dérivés de la participation des pays de l'UE aux chaînes de valeur mondiales et régionales sur la période 1990-2019. En utilisant des projections locales, nous montrons que l'impact de la participation aux chaînes de valeur sur les performances économiques dépend essentiellement de la position du pays dans la chaîne de production. Alors que la participation en amont est liée à une meilleure performance économique, la participation en aval entraîne une baisse de la production nationale et une hausse du chômage. De plus, nous trouvons des preuves d'une hétérogénéité importante entre les pays de l'UE, les pays périphériques et les PECO étant plus sensibles aux chocs des indicateurs de participation. Nos résultats sont robustes aux différents contrôles.
Classification-JEL
F14; F15; F62; C32
Mot(s) clé(s)
chaînes de valeur mondiales, EU, VAR
Fichier

2021-13 "Green Energy Indexes & Financial Markets: An In-Depth Look"

Capucine Nobletz

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Cet article vise à améliorer la transparence autour des indices d'énergie verte. Après avoir sélectionné les indices d'énergie verte remplissant les critères établis, nous construisons une base de données listant les entreprises composant ces indices et les comparons à un benchmark financier. Notre étude permet aux investisseurs d'ajuster leurs horizons de couverture en fonction des enjeux écologiques, d'ouvrir la voie à d'autres recherches académiques ou de lancer un nouvel appel aux autorités publiques sur la nécessité de réorienter les flux financiers vers des activités plus vertes.
Classification-JEL
G15, Q42
Mot(s) clé(s)
Marchés financiers, Indices boursiers verts
Fichier

2021-14 "Noncooperative oligopoly equilibrium in markets with hierarchical competition"

Ludovic A. Julien

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Dans ce papier, nous étudions l'existence d'un équilibre non- coopératif séquentiel, un équilibre de Stackelberg, dans un contexte de marchés interdépendants avec un nombre fini d'atomes hétérogènes. A cette fin nous utilisons un modèle d'oligopole bilatéral. Deux problèmes relatifs à l'existence d'un équilibre stratégique. Le premier concerne l'existence et l'unicité des stratégies des followers. Le deuxième a trait au fait que l'équilibre sans échange est toujours un équilibre. Afin de surmonter ces difficultés, nous considérons une approche différentiable. Nous montrons que l'ensemble des équations qui détermine les stratégies des followers est une variété qui possède la dimension requise, la fonction vectorielle qui définit cet ensemble est un C²-difféomorphisme. L'existence d'un équilibre avec échange dépend de cette propriété. De plus, à la différence des modèles d'oligopole bilatéral de type Cournot-Nash avec atomes, des échanges peuvent avoir lieu dans un sous-jeu (entre leader ou entre followers), alors que l'équilibre autarcique prévaut dans l'autre sous-jeu. Des examples illustrent et discutent les propriétés du modèle.
Classification-JEL
C72, D52
Mot(s) clé(s)
Stratégies pures, difféomorphismes, équilibres de Stackelberg-Nash
Fichier

2021-15 "Privacy, Competition, and Multi-Homing"

Marc Bourreau, Jean-Marc Zogheib

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Deux firmes se concurrencent en prix et en niveaux de divulgation d'information. Les firmes génèrent des revenus par le biais de de deux canaux, i.e., en vendant leur service aux consommateurs et en exploitant les données utilisateurs, vendues à un courtier en données en monopole. Un consommateur souscrivant au service d'une firme décide du montant de données personnelles à fournir. Si seul le mono-hébergement est possible, les firmes vont s'orienter soit sur un régime de vie privée stricte avec des niveaux de divulgation nuls et des prix élevés, soit sur un régime de vie privée flexible avec des niveaux positifs de divulgation et des prix bas, en fonction des valorisations des consommateurs. Avec la possibilité de multi-hébergement, les firmes ont un problème de monétisation des données des multi-hébergeurs, ce qui impacte les régimes de vie privée. En plus des valorisations des consommateurs, les incitations au multi-hébergement et la différenciation des produits affectent les stratégies des firmes. Celles-ci pourraient même s'orienter vers un régime de zéro vie privée avec des niveaux de divulgations maximaux si les problèmes de monétisation sur les données des multi-hébergeurs ne sont pas trop importants.
Classification-JEL
D11; D40; L21; L41
Mot(s) clé(s)
concurrence, vie privée en ligne, divulgation d'information, multi-hébergement.
Fichier

2021-16 "Survivors Benefits and Conjugal Behavior. Evidence from the Netherlands"

Simon Rabaté, Julie Tréguier

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Cet article examine l'impact des prestations veuvage sur le comportement conjugal des individus. Nous étudions la réforme néerlandaise de 1996 qui a considérablement durci les règles d'éligibilité à ces prestations. En exploitant une discontinuité dans la date de naissance pour l'éligibilité aux prestations veuvage et en mobilisant des données administratives riches et exhaustives de la population néerlandaise, nous estimons un modèle de régression sur discontinuité. Nous ne trouvons aucun élément permettant de conclure à un effet de la réforme sur la probabilité de divorce. En explorant les explications possibles de notre résultat nul, nous étudions comment les réponses en termes d'offre de travail peuvent compenser la baisse de revenu induite par la réforme. Nous montrons que la réforme a fortement augmentation la participation des veuves au marché du travail. Cette réponse ne compense cependant pas complètement la baisse de revenus générée par la réduction des prestations de survivants.
Classification-JEL
H31, J12, I38, J22, J48
Mot(s) clé(s)
divorce, prestations veuvage, offre de travail, effet sur le revenu, revenus non gagnés
Fichier

2021-17 "Gestion du risque climatique : les déterminants des stratégies d’adaptation des agriculteurs en Afrique Subsaharienne"

Louise Ella Desquith, Olivier Renault

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Résumé
Cet article est une revue de la littérature sur les déterminants du choix d’adaptation des agriculteurs en Afrique subsaharienne. De nombreuses études ont souligné l’existence d’inégalités en matière d’adaptation à l’échelle des exploitations agricoles suggérant de s’intéresser à ses déterminants micro. Maddison (2007) souligne l’importance de la perception du changement agricole dans le processus d’adaptation. Paradoxalement, une littérature récente montre que les ménages agricoles ont une bonne perception du changement climatique mais s’engagent relativement peu dans les stratégies d’adaptation même lorsque les ressources financières ou institutionnelles ne sont pas contraignantes. Ce paradoxe suggère que les croyances, enclines à se développer dans les contextes incertains, occupent une place importante dans le choix d’adaptation. La spécificité des croyances des ménages agricoles sub-sahariens doit être considérée dans les politiques visant à développer l’adaptation.
Classification-JEL
Q54 D81, D83
Mot(s) clé(s)
Changement climatique, Adaptation, Vulnérabilité, perceptions, croyances
Fichier

2021-18 "Technological Progress and Carbon Price Formation: an Analysis of EU-ETS Plants"

Marc Baudry, Anouk Faure

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Cette étude examine la nature du progrès technologique dans six industries manufacturières couvertes par le SEQE, ainsi que le secteur de l'électricité, et son effet sur la formation du prix du carbone par le biais de courbes de coût marginal d'abattement. Notre approche s'appuie sur les frontières technologiques, que nous calibrons grâce à des données d'intrants, de production et d'émission des sites de production de 2013 à 2017, suivant une méthode basée sur les fonctions de distance directionnelles. Nos résultats révèlent que dans la plupart des secteurs considérés, le progrès technologique a entraîné l'augmentation des émissions de référence, tout en étant accompagnée d'une diminution de l'intensité carbone de la production. Ainsi, dans nos échantillons, le progrès technologique a entraîné une augmentation de l'effort de dépollution, poussant le prix d'équilibre du carbone à la hausse.
Classification-JEL
Q55, O33, D24, L6
Mot(s) clé(s)
Progrès technologique orienté, analyse de frontières, SEQE
Fichier

2021-19 "Monetary Policy and Business Cycle Synchronization in Europe"

Roman Mestre, Rémi Odry

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Dans cet article, nous étudions le role que les politiques monétaires adoptées par la banque centrale européenne (BCE) jouent dans la synchronisation des cycles économiques en Europe entre 2000 et 2018. Pour cela, nous utilisons les ondelettes, qui nous permettent de calculer des corrélations entre pairs de cycles économiques (CCE), et la méthode des moments généralisés en système et en panel dynamique pour différente fréquences des CCE. Nos résultats montrent que la politique monétaire a un impact sur le long-terme sur la synchronisation des cycles économiques. Plus spécifiquement, nous concluons que les politiques monétaires non conventionnelles ont un effet positif sur la synchronisation. Enfin, les politiques budgétaires peuvent être utilisées comme des outils pour corriger les cycles économiques au niveau des pays.
Classification-JEL
E52, E58, E37, C01
Mot(s) clé(s)
Synchronisation des cycles économiques, Politique monétaire, UEM, Europe
Fichier

2021-20 "Monetary autonomy of CESEE countries and nominal convergence in EMU: a cointegration analysis with structural breaks"

Léonore Raguideau-Hannotin

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
La motivation de ce papier est de comprendre les interdépendances existant entre les politiques monétaires conventionnelles menées par les pays CESEE membres de l'Union Européenne et par la zone Euro. Elles sont théoriquement renforcées par la convergence nominale à l’œuvre dans ces pays (et telle que mesurée par certains critères de Maastricht) et les trilemme et dilemme de politique monétaire. Pour autant, les pays CESEE en régime de change flottant ne sont pas candidats à l’adhésion au Mécanisme de Change Européen II, dernier stade du processus d’adhésion à l’Euro. La question de recherche posée se rapporte ainsi au degré d’autonomie des politiques monétaires domestiques par rapport à la zone Euro. La principale contribution de ce papier est de proposer une analyse de cointégration multivariée par pays des variables de politique monétaire domestique (augmentées des variables monétaires de la zone Euro et du taux de change), robuste aux ruptures structurelles caractéristiques des séries macroéconomiques de ces économie en transition. Nos résultats confirment la pertinence de cette modélisation à rupture pour la Bulgarie, la Hongrie et la République Tchèque. Le degré de dépendance monétaire est lié aux régimes de change, sans que cela soit vérifié pour la Croatie. La Pologne est le pays le plus autonome monétairement sur longue période et l'interdépendance entre la Roumanie et la zone Euro est mieux modélisée sans prendre en compte de rupture structurelle.
Classification-JEL
F31, F36, F42, P33
Mot(s) clé(s)
Pays d'Europe Centrale et du Sud-Est, Union Européenne, convergence nominale, cointégration, ruptures structurelles, autonomie monétaire, intégration, PECO, UE, UEM
Fichier

2021-21 "Misère du concept de "dette publique""

Baptiste Bridonneau

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Le concept de « dette publique », pris dans sa dimension macroéconomique, est-il le bon concept pour la réalité qu’il tente d’appréhender ? Rien n’indique d’emblée qu’une « dette publique » macroéconomique soit nécessairement une dette, c’est-à-dire une réalité à rembourser. En effet, un État, au caractère prétendument infini, peut continuellement en ajourner le remboursement, en roulant ses contrats de dette publique microéconomiques. Dire qu’une « dette publique » macroéconomique a toujours les propriétés d’une dette revient à naturaliser cette réalité sous la forme d’une somme à rembourser, et à nier le fait qu’elle puisse éventuellement ne jamais avoir à l’être. L’article révèle ainsi le caractère performatif du concept de « dette publique » : il ne constate pas la préexistence d’une « dette publique » macroéconomique, mais appelle à la faire exister comme telle en la nommant ainsi. D’où l’intérêt symbolique de réussir à penser la « dette publique » macroéconomique autrement que comme une dette. L’article propose un nouveau concept pour remplacer celui de « dette publique » macroéconomique.
Classification-JEL
B40 ; B50 ; H63
Mot(s) clé(s)
dette publique ; holisme méthodologique ; propriétés d’émergence ; performativité ; pouvoir symbolique
Fichier

2021-22 "Les cycles économiques de la France : une datation de référence"

Antonin Aviat, Frédérique Bec, Claude Diebolt, Catherine Doz, Denis Ferrand, Laurent Ferrara, Eric Heyer, Valérie Mignon, Pierre-Alain Pionnier

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Cet article propose une datation trimestrielle de référence des périodes de récession et d’expansion de l’économie française depuis 1970, réalisée par le comité de datation des cycles de l’AFSE (Association Française de Science Economique). La méthodologie mise en place repose sur deux piliers : (i) des estimations économétriques à partir d’un ensemble de données pour identifier les périodes candidates, et (ii) une approche narrative qui détaille le contexte économique de l’époque pour finaliser notre datation. De 1970 à nos jours, le comité a identifié quatre périodes de récession économique : les deux chocs pétroliers de 1974-75 et 1980, le cycle d’investissement de 1992-93 et la Grande Récession de 2008-09 engendrée par la crise financière mondiale. Le pic précédant la récession Covid a quant à lui été daté au dernier trimestre 2019.
Classification-JEL
E32, E37, C24, N14
Mot(s) clé(s)
Cycles économiques, économie française, datation, analyse narrative, modèles économétriques
Fichier

2021-23 "Dating business cycles in France: A reference chronology"

Antonin Aviat, Frédérique Bec, Claude Diebolt, Catherine Doz, Denis Ferrand, Laurent Ferrara, Eric Heyer, Valérie Mignon, Pierre-Alain Pionnier

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Cet article propose une datation trimestrielle de référence des périodes de récession et d’expansion de l’économie française depuis 1970, réalisée par le comité de datation des cycles de l’AFSE (Association Française de Science Economique). La méthodologie mise en place repose sur deux piliers : (i) des estimations économétriques à partir d’un ensemble de données pour identifier les périodes candidates, et (ii) une approche narrative qui détaille le contexte économique de l’époque pour finaliser notre datation. De 1970 à nos jours, le comité a identifié quatre périodes de récession économique : les deux chocs pétroliers de 1974-75 et 1980, le cycle d’investissement de 1992-93 et la Grande Récession de 2008-09 engendrée par la crise financière mondiale. Le pic précédant la récession Covid a quant à lui été daté au dernier trimestre 2019.
Classification-JEL
E32, E37, C24, N14
Mot(s) clé(s)
Cycles économiques, économie française, datation, analyse narrative, modèles économétriques
Fichier

2021-24 "Return spillovers between green energy indexes and financial markets: a first sectoral approach"

Capucine Nobletz

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Ce papier analyse l’interconnexion entre les indices boursiers verts et les indices boursiers sectoriels. Nous montrons que les « spillovers » des rendements boursiers verts doivent être contrôlés. En effet, les indices verts ont un degré d’ouverture financière fort et sont étroitement interconnectés avec les secteurs produisant des biens similaires tels que les secteurs de l’industrie et des matériaux. Dans le temps, les « spillovers » des indices verts varient selon les différents chocs globaux et les épisodes d’incertitudes économiques et politiques. Ces derniers augmentent durant la période de pandémie mondiale, illustrant le phénomène de « fuite vers la liquidité ».
Classification-JEL
C32, G15, Q42
Mot(s) clé(s)
Financial markets, Green energy stocks, Sectoral indexes, Spillovers, Networks
Fichier

2021-25 "Scaling up SME's credit scoring scope with LightGBM"

Bastien Lextrait

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Les Petites et Moyennes Entreprises (PME) sont des acteurs essentiels du tissu économique. Leur croissance est souvent limitée par la difficulté à obtenir des financements. Les accords de Bâle II ont imposé aux banques l'obligation d'estimer la probabilité de défaut de leurs débiteurs. Les modèles actuellement utilisés sont limités par la simplicité de leur architecture et le peu de données disponibles. L'usage des modèles d'apprentissage machine de pointe reste marginal, car ils sont souvent considérés comme des boîtes noires ne pouvant pas être facilement expliquées ou interprétées. Nous proposons une méthodologie pour allier interprétabilité et fort pouvoir prédictif, en appliquant diverses implémentations de méthodes de Gradient Boosting Decision Trees (GBDT) comme le LightGBM, ainsi que les valeurs SHAP (SHapley Additive exPlanation) comme méthode d'interprétation post-prédiction. Les valeurs SHAP font partie des méthodes les plus récentes quantifiant avec cohérence l'impact de chaque variable d'entrée sur le score final. Le modèle est développé et testé sur un échantillon national d'entreprises françaises, avec un fort déséquilibre en évènements positifs. Les performances des modèles GBDT sont comparées à celles d'algorithmes traditionnels de notation de crédit, comme le Support Vector Machine (SVM) et la Régression Logistique. Le LightGBM procure les meilleures performances statistiques et économiques sur l'échantillon de test, tout en restant rapide à entraîner. Les résultats analytiques obtenus avec les valeurs SHAP sont cohérents avec les précédentes études socio-économiques, car identifient avec précision des ratios économiques influents connus parmi des centaines d'autres variables. Être en mesure de fournir un tel niveau d'interprétabilité à des modèles complexes pourrait convaincre les régulateurs d'accepter leur utilisation dans les méthodes automatisées de notation de crédit, ce qui pourrait en fin de compte profiter tant aux emprunteurs qu'aux prêteurs.
Classification-JEL
C53, C63, M21
Mot(s) clé(s)
Notation de crédit, TPE-PMEs, Apprentissage machine, Renforcement par gradient, Interprétabilité
Fichier

2021-26 "Economie du travail en prison : enjeux, résultats et recommandations"

Benjamin Monnery, Anna Montagutelli, Saïd Souam

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
En France comme ailleurs, les prisons sont confrontées au défi de préparer la réinsertion des détenus et de prévenir leur récidive. Le travail en détention offre théoriquement un moyen direct d’améliorer les perspectives de réinsertion, mais à peine plus d’un quart des détenus ont aujourd’hui accès à un travail en France, contre 36% il y a vingt ans. Cet article propose une synthèse des enjeux du travail pénitentiaire et de son fonctionnement. Il passe en revue les principaux travaux théoriques et empiriques sur les impacts des programmes de réinsertion, et discute des effets potentiels du travail pénitentiaire sur le bien-être social. Faisant le constat d’un manque d’offre et d’un sous-investissement public massif en France au regard des externalités en jeu, l’article propose enfin des recommandations de politique publique visant à redonner au travail pénitentiaire tout son potentiel.
Classification-JEL
K42 ; K14 ; J45
Mot(s) clé(s)
prison ; travail ; réinsertion ; récidive ; politiques publiques
Fichier
load Veuillez patienter ...