Publications: Documents de travail

Publications: Documents de travail 2018

Disponible aussi dans les archives RePEc
RePEc is a decentralized database and world's largest collection of economics working papers, journal articles and software components

2018-1 "Réduction du ratio de dette publique : quels instruments pour quels effets ?"

Benjamin Egron

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Suite à la crise économique survenue fin 2007 - début 2008, les dettes souveraines des États européens
ont très largement augmenté. Dès lors, la possibilité d’amorcer une stabilisation voire une
réduction du ratio de dette est devenu un enjeu crucial pour les prochaines années afin de garantir
la soutenabilité des finances publiques et le respect des traités européens. Dans ce contexte,
l’identification des politiques budgétaires permettant la contraction du ratio de dette constitue une
problématique économique majeure, d’autant plus que cette réduction doit s’effectuer en période
de faible croissance économique et que les politiques de consolidation mis en oeuvre en Europe n’ont
pas toujours eu les effets escomptés. L’objet de cet article est d’expliquer pourquoi les politiques
de consolidation peuvent échouer à réduire le ratio de dette publique à court terme et, plus généralement,
d’évaluer la capacité des différents instruments de politique économique à réduire le
ratio de dette à court terme. Au niveau méthodologique nous estimons, sur données françaises, un
modèle non linéaire de type TVAR (Threshold VAR) incluant les principaux déterminants du ratio
de dette publique : dépenses publiques, recettes publiques, PIB et l’indice des prix. La non-linéarité
nous permet de prendre en compte la variabilité des multiplicateurs au cours du cycle économique
en distinguant les périodes de récession et les périodes d’expansion économique. Nous associons ce
modèle à l’équation comptable régissant la dynamique du ratio de dette nous permettant "d’exporter"
l’effet d’un choc d’une variable endogène sur le ratio de dette publique. Nous montrons
alors qu’une réduction des dépenses publiques peut engendrer, à court terme, une hausse du ratio
de dette publique et que cet effet est significativement plus important en période de récession. Au
contraire, une augmentation des recettes publiques conduit à une baisse du ratio de dette publique
à court terme et cela quelque soit le régime considéré.
Classification-JEL
H63, H68, E61, E62
Mot(s) clé(s)
Dette publique, consolidation budgétaire, multiplicateurs, politique budgétaire.
Fichier

2018-2 "Global Financial interconnectedness: A non-linear assessment of the uncertainty channel"

Bertrand Candelon, Laurent Ferrara, Marc Joëts

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Le rôle de l'incertitude dans l'économie globale est maintenant très largement reconnu au niveau académique et politique, mais ses effets sur le système financier international sont encore mal compris. Dans ce papier nous évaluons l'impact de l'incertitude sur les interconnexions entre les marchés financiers boursiers. Pour ce faire, nous étendons l'approche de Diebold and Yilmaz (2009) dans un cadre non linéaire par l'estimation d'un modèle VAR à seuils dans lequel les différents régimes dépendent du niveau d'incertitude. Nos résultats montrent que le niveau d'incertitude intensifie les phénomènes de contagion au sein des marchés boursiers de pays avancés et émergents. D'un point de vue de politique économique, ce résultat suggère qu'en présence d'incertitude, un choc financier négatif aura tendance à se propager plus intensément et plus largement à l'ensemble du système financier international. Ce résultat préconise un suivi en temps réel des mesures d'incertitude.
Classification-JEL
G15; C31; D84
Mot(s) clé(s)
Marchés financiers, réseau d'interconnexion, incertitude, modèle non linèaire
Fichier

2018-3 "Upward Price Pressure in Two-Sided Markets: Incorporating Feedback Effects"

Andreea Cosnita-Langlais, Bjørn Olav Johansen, Lars Sorgard

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Pour évaluer correctement les effets d'une fusion sur un marché biface, il est important de tenir compte les effets de "feedback", à savoir comment un changement de prix sur un côté va impacter le prix sur l'autre côté. Dans cet article nous proposons une modification de la mesure UPP (Upward Price Presure) adaptée aux marchés biface par Affeldt et al. (2013) pour prendre en compte de tels effets de "feedback". Nous discutons également les implications pour le contrôle des concentrations sur les marchés biface.
Classification-JEL
L13, L40, L82
Mot(s) clé(s)
contrôle des concentrations, marchés biface, Upward Pricing Pressure
Fichier
load Veuillez patienter ...