Unité mixte de recherche 7235

Demand-pull instruments and the development of wind power in Europe: a counterfactual analysis

Environmental and Resource Economics

Economie de l’agriculture de l’environnement et de l’énergie

73 - 385 - 427

2019

Marc Baudry, Clément Bonnet

Les technologies d’énergie renouvelable sont appelées à jouer un rôle crucial dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). La plupart de ces technologies n’étant pas encore parvenues à la parité réseau, des politiques publiques ont été mises en place afin de favoriser leur déploiement. L’approche qui a été privilégiée en Europe est l’approche dite demand-pull qui vise à créer une demande pour ces nouvelles technologies et à stimuler leur diffusion. Cet article examine l’effet de ces politiques de stimulation de la demande sur la diffusion de l’éolien terrestre dans six pays européens: le Danemark, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Portugal et l’Espagne. Dans un premier temps, un modèle de diffusion micro-fondé est calibré afin de répliquer la diffusion observée de l’énergie éolienne dans ces six pays. Dans un deuxième temps, une analyse contrefactuelle est menée en étudiant plusieurs scénarios. En tenant compte de la dynamique auto-entretenue complexe de la diffusion et des retombées de l’apprentissage qui s’exercent dans le secteur de l’énergie éolienne, nous pouvons tirer plusieurs conclusions quant à l’effet des politiques demand-pull. Tout d’abord, l’impact d’une telle politique sur la diffusion de l’énergie éolienne dépend du stade auquel elle intervient. L’effet semble être plus fort au début de la diffusion. Deuxièmement, des spillovers entre pays sont à l’oeuvre dans le secteur de l’énergie éolienne. Ces derniers ne sont cependant pas assez forts pour favoriser la diffusion de l’énergie éolienne dans un pays qui ne bénéficie pas en parallèle d’une politique de stimulation de la demande. Nous pouvons déduire de ces deux affirmations qu’une stratégie consistant à ne pas mettre en œuvre une politique demand-pull, en espérant que les spillovers internationaux réduiront le coût de l’énergie éolienne et favoriseront la diffusion de la technologie qui deviendra alors compétitive, n’est pas une bonne option pour un pays ciblant une part importante d’énergie éolienne dans son mix énergétique.

AGENDA

jeudi 8 décembre 2022

Lunch

Georges Prat

12h - 13h, salle 110

Modeling ex-ante risk premiums in the oil market

lundi 12 décembre 2022

Law, Institutions and Economics in Nanterre (LIEN)

Clément Brébion (Copenhagen BS)

En salle 614 et en distanciel

Unemployment Insurance Eligibility and Employment Duration

mardi 13 décembre 2022

Développement Durable Environnement et Energie (DDEE)

Nicolas Astier (Paris School of Economics)

16h-17h

Riding together: eliciting travelers’ preferences for long-distance carpooling

mercredi 14 décembre 2022

Économies du monde musulman

Mohamed Touati Tliba (École Supérieure de Commerce, Alger)

The scientific wealth of nations with special reference to MENA region: a cross-country productivity analysis of academic research

jeudi 15 décembre 2022

Doctorants

Pablo Aguilar Perez

Profitability and solvency of French insurance companies in an environment of low interest rates

jeudi 15 décembre 2022

Groupe de travail « Intelligence artificielle »

Matthieu Lapaty (UPMC)

TBA

jeudi 15 décembre 2022

Groupe de travail Economie Comportementale

Magali Dumontet

TBA

jeudi 5 janvier 2023

Lunch

Mehdi Aït-Hamlat, Florian Baudoin, Tanguy Bonnet

Nouveaux doctorants

Inscription aux Newsletters