Unité mixte de recherche 7235

Corruption in Africa : effects on resource allocation and the role of leadership

La soutenance aura lieu le vendredi 30 Septembre 2022 à 10 h 30 à l’Université Paris Nanterre, bâtiment B Pierre Grappin (salle B016).

 

Sous la direction de :
M. Luc Désiré Omgba (Professeur, Université de Lorraine)


Membres du jury :
Mme Pascale Combes Motel, Professeure, Université Clermont Auvergne (Rapporteure)
M. Dramane Coulibaly, Professeur, Université Lumière Lyon 2 (Rapporteur)
M. Christian Ebeke, Senior Economist, FMI
Mme Elise Huillery, Professeure, Université Paris Dauphine, PSL
Mme Valérie Mignon, Professeure, Université Paris Nanterre
M. Luc Désiré Omgba, Professeur, Université de Lorraine

Résumé de la thèse :

Cette thèse se propose d’étudier la relation entre corruption et trois questions contemporaines qui se posent aux économies africaines. Dans le premier chapitre, les effets de la corruption sur la structure économique des dépenses publiques sont étudiés. Dans le deuxième, le rôle de la corruption sur les choix professionnels est mis en évidence. Le troisième chapitre s’interroge sur le rôle des dirigeants dans la lutte contre la corruption.

 

Plusieurs résultats découlent de ces études. (i) Sur le plan des dépenses publiques, une forte corruption en Afrique entraine une distorsion des dépenses publiques au détriment des dépenses en capital. (ii) Sur l’emploi, il est mis sur pied une nouvelle mesure de la corruption des agents publics comme étant la différence entre le salaire perçu pour un poste donné et le salaire effectif du poste. Ainsi, en surestimant le salaire servi dans l’administration publique en lien avec la corruption, des chercheurs d’emplois choisissent de faire carrière dans l’administration publique au détriment des autres secteurs. (iii) Sur le rôle des dirigeants, il est démontré un effet substantiel du leadership du Capitaine Thomas Sankara et ses politiques anti-corruption sur la corruption au Burkina Faso de 1983 à 1987.

 

Sur la base de ces résultats, la thèse recommande : (i) d’inscrire la lutte contre la corruption à la première page des politiques de développement en Afrique; (ii) de mettre les informations sur l’administration publique à la disposition des citoyens et baser au moins en partie la sélection des agents de l’État sur des caractéristiques anti-corruption ; (iii) de mettre en œuvre des procédures relatives à l’intégrité des leaders, et de sélectionner les leaders sur la base entre autres de leur programme anti-corruption.

 

Mots clés :

Corruption, Dépenses publiques, Choix professionnel, Administration public, Leadership, Capitaine Thomas Sankara, Afrique

 

 

AGENDA

jeudi 9 février 2023

Doctorants

Claire Mollier

Gender, competitiveness, and reaction to defeat

vendredi 10 février 2023

Colloques et Workshops

Digital Economics Workshop

mardi 14 février 2023

Recherche et Economie et Socioéconomie Politique, des Institutions et des Régulations (RESPIR)

Thibault Mirabel

Firms and Cooperatives: The Social Organizations of Production in Market Economies

mercredi 15 février 2023

Économies du monde musulman

Ezzedine GHLAMALLAH (CERGAM, Université Aix-Marseille)

Pratique du Takaful en France: l’expérience de SAAFI

jeudi 16 février 2023

Lunch

Marc Baudry

Le Mécanisme d’Ajustement Carbone aux Frontières de l’Union Européenne : quels enjeux ?

jeudi 16 février 2023

Groupe de travail Economie Comportementale

Nina Rapoport (Paris 1/PSE)

Gender Identity and Competition : A Virtual Reality Experiment

lundi 20 février 2023

Law, Institutions and Economics in Nanterre (LIEN)

Gloria Gennaro (UCL)

En salle 614 et en distanciel

Televised Debates and Emotionality in Politics: Evidence from C-SPAN

jeudi 23 février 2023

Doctorants

Maria Montoya Villalobos

The acceptability of public policies in transportation mode choice

Inscription aux Newsletters