Unité mixte de recherche 7235

Croissance des entreprises et trajectoires spécifiques des très petites entreprises : approches empiriques

La soutenance aura lieu le 2 juin 2022 à 14 heures 30 à l’Université Paris Nanterre, bâtiment B Pierre Grappin (salle B016 Paul Ricœur)

 

Sous la direction de :
Mme Nadine Levratto, Directrice de recherche à l’Université Paris Nanterre


Membres du jury :
M. Maarouf Ramadan, Professeur à l’Université de Sherbrooke au Canada
M. Jean Bonnet, Professeur à l’Université de Caen
M. Saïd Souam, Professeur à l’Université de Paris Nanterre
M. Olivier Sudrie, Maître de conférences à l’Université Paris Saclay

Résumé de la thèse :

Cette thèse traite de deux problématiques structurantes dans le champ de l’économie de l’entreprise : d’une part la place et du rôle de la très petite entreprise (TPE) dans les pays industrialisés et du secteur informel dans les pays en développement et d’autre part la théorie de la croissance de la firme.

Ces thématiques sont abordées sous un angle principalement empirique. Les analyses proposées par les sept articles constitutifs de cette thèse sur travaux reposent sur l’exploitation de données individuelles d’entreprises issues de diverses sources statistiques nationales en France, dans les pays de l’Union Européenne, les pays d’Europe centrale et orientale et les pays en développement. La grande diversité des terrains d’analyses permet de mettre en perspective les résultats observés et de proposer des analyses comparatives entre les dynamiques d’entreprises de différentes zones géographiques.

Ces articles apportent quelques contributions originales aux analyses de la qualité des données statistiques sur les entreprises, de la place et du rôle de la TPE et des déterminants de la croissance des entreprises. Les travaux consacrés aux soubassements statistiques des analyses d’entreprises développent les conséquences d’une couverture du champ productif déficiente ou mal structurée et des différents choix méthodologiques liés aux modalités de traitement des données d’entreprises. Ceux qui s’intéressent à la place et au rôle de la TPE révèlent des situations souvent plus complémentaires que concurrentes des petites et des grandes entreprises, conformément à la théorie des interstices développée par Penrose. Ils présentent également les spécificités des comportements des TPE, notamment en matière d’exportation, d’innovation, de relations inter-entreprises et de productivité, tout en traitant en filigrane les questions de taille optimale et de taille critique. Enfin les articles qui se penchent sur la croissance des entreprises s’intéressent plus particulièrement à certains déterminants (la taille, la localisation, l’investissement, …) et, à partir de la diversité des trajectoires individuelles des TPE, questionnent les objectifs poursuivis par les entrepreneurs et leurs stratégies.

Au final, ces différents travaux apportent quelques éléments de réponse à la question de savoir si la taille fait encore sens, au regard des mutations des systèmes productifs, pour analyser les comportements et les stratégies des entreprises.

 

Mots clés : Entreprises, croissance, PME, micro-entreprises, entrepreneurs, statistique, secteur informel

AGENDA

mardi 31 janvier 2023

Recherche et Economie et Socioéconomie Politique, des Institutions et des Régulations (RESPIR)

Nathalie Heinich (EHESS)

ANNULÉ ET REPORTÉ À UNE DATE ULTÉRIEURE

Valeur et mesure: aux limites de l’approche économique

mardi 31 janvier 2023

Series of Webinars on Economics of Environment, Energy and Transport (SWEEET)

Aurelien Saussay(OFCE, Sciences Po, Paris), Misato Sato, (London School of Economics and Political Science) Francesco Vona (University of Milan) Layla O’Kane(Lightcast)

En visio

Who’s fit for the low-carbon transition? Emerging skills and wage gaps in job ad data

jeudi 2 février 2023

Lunch

Nabil Daher, Michaël Guilloussou, Daniela Lima Rente, Maryam Soltani

Nouveaux doctorants

jeudi 2 février 2023

Groupe de travail Economie Comportementale

Carole Treibich (Laboratoire d'Economie Appliquée de Grenoble GAEL)

Salle 101

Disentangling peer effects in transportation mode choice: the example of active commuting

jeudi 2 février 2023

Groupe de travail « Intelligence artificielle »

Aurélien Quignon (Université du Luxembourg)

Salle : G614B

Crowd-Based Feedback and Early-Stage Entrepreneurial Performance: Evidence from a Digital Platform

mardi 7 février 2023

Recherche et Economie et Socioéconomie Politique, des Institutions et des Régulations (RESPIR)

Tristan Velardo (Sciences Po Bordeaux, Centre Emile Durkheim)

From the primitive mentality to the civilization of capitalism: Schumpeter, reader of Lévy-Bruh

mardi 7 février 2023

Développement Durable Environnement et Energie (DDEE)

Emmanuelle Lavaine (CEE-M - University of Montpellier)

Flood Risk Information: Evidence from Paris Housing Markets

jeudi 9 février 2023

Doctorants

Claire Mollier

Gender, competitiveness, and reaction to defeat

Inscription aux Newsletters