Unité mixte de recherche 7235

Social Interactions and Energy-Efficiency Investments in the Building Sector

La soutenance aura lieu le 8 décembre 2021 à 10h, B016 Paul Ricoeur, bâtiment Pierre Grappin

 

Sous la direction de :
Marc Baudry, Professeur des universités

Membres du jury :
Catherine Baumont, Université de Bourgogne
Frédéric Bougrain, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment
Louis Gaëtan Giraudet, Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement
Mathieu Leprince, Université de Bretagne Occidentale
Nadine Levratto, CNRS

Résumé de la thèse :
Les stratégies de lutte contre le changement climatique et en faveur du processus de transition énergétique soulignent l’importance de la rénovation des bâtiments dans la réduction de la consommation d’énergie mondiale et des émissions de gaz à effet de serre. Néa différents facteurs identifiés notamment dans la littérature sur le Gap d’Efficacité Energétique (EEG) [Jaffe and Stavins,1994][Hirst and Brown, 1990][Allcott and Greenstone, 2012] [Gerarden et al., 2017]. Ainsi, la transition vers un parc de bâtiments plus durables est c autres qui, combinées, peuvent faire obstacle aux investissements en efficacité énergétique. Dans le cas du logement collectif, les enjeux de coordination, la complexité du processus, et le positionnement des individus textit{vis-à-vis} du marché jouent un rôle supplémentaire. Dans cette thèse, nous postulons que les investissements en efficacité énergétique sont affectés, d’une part, par l’écosystème des acteurs du marché de la rénovation, et d’autre part, par le fait que les individus peuvent inclure la dynamique du marché et les choix collectifs énergétique. Dans le premier chapitre, nous étudions le processus complexe de prise de décision pour la rénovation de logements collectifs. Dans le deuxième chapitre, nous étudions la contingence de la valeur verte à la structure du marché. Dans le troisième chapitre modélisation standard des prix hédoniques et analysons la façon dont les investissements précoces affectent l’équilibre des prix d’équilibre et donc le rendement attendu des investissements tardifs.


Mots clés : Efficacité énergétique, Dynamique, Valeur verte, Interactions, Anticipations, Investissements

 

AGENDA

mardi 31 janvier 2023

Recherche et Economie et Socioéconomie Politique, des Institutions et des Régulations (RESPIR)

Nathalie Heinich (EHESS)

ANNULÉ ET REPORTÉ À UNE DATE ULTÉRIEURE

Valeur et mesure: aux limites de l’approche économique

mardi 31 janvier 2023

Series of Webinars on Economics of Environment, Energy and Transport (SWEEET)

Aurelien Saussay(OFCE, Sciences Po, Paris), Misato Sato, (London School of Economics and Political Science) Francesco Vona (University of Milan) Layla O’Kane(Lightcast)

En visio

Who’s fit for the low-carbon transition? Emerging skills and wage gaps in job ad data

jeudi 2 février 2023

Lunch

Nabil Daher, Michaël Guilloussou, Daniela Lima Rente, Maryam Soltani

Nouveaux doctorants

jeudi 2 février 2023

Groupe de travail Economie Comportementale

Carole Treibich (Laboratoire d'Economie Appliquée de Grenoble GAEL)

Salle 101

Disentangling peer effects in transportation mode choice: the example of active commuting

jeudi 2 février 2023

Groupe de travail « Intelligence artificielle »

Aurélien Quignon (Université du Luxembourg)

Salle : G614B

Crowd-Based Feedback and Early-Stage Entrepreneurial Performance: Evidence from a Digital Platform

mardi 7 février 2023

Recherche et Economie et Socioéconomie Politique, des Institutions et des Régulations (RESPIR)

Tristan Velardo (Sciences Po Bordeaux, Centre Emile Durkheim)

From the primitive mentality to the civilization of capitalism: Schumpeter, reader of Lévy-Bruh

mardi 7 février 2023

Développement Durable Environnement et Energie (DDEE)

Emmanuelle Lavaine (CEE-M - University of Montpellier)

Flood Risk Information: Evidence from Paris Housing Markets

jeudi 9 février 2023

Doctorants

Claire Mollier

Gender, competitiveness, and reaction to defeat

Inscription aux Newsletters