Photo Denis Carré

Denis Carré

Chargé(e) de recherches
  • Email
  • Axe de recherche

      Développement Durable, Environnement et Energie

  • Thème(s)
    • Economie géographique et performances des territoires
    • Dynamique des entreprises, pme, réseaux d'entreprises
    • Politique économique locale, innovation, technologie
    • Evaluation, prospective, ile-de-france

2014-45 "Regional dynamics and start-ups: Evidence from French departments in 2011"

Denis Carré, Nadine Levratto

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Ce papier cherche à déterminer le rôle joué par les dynamiques régionales dans la création d’entreprises. L’idée que les dynamiques locales influencent l’activité entrepreneuriale s’appuie sur le fait que les effets d’agglomération qui se produisent qui se produisent au niveau d’un écosystème local renforcent les effets directs des ressources locales que sont les revenus ainsi que les ressources matérielles, humaines et organisationnelles. Nous abordons cette question de manière empirique en considérant le cas des départements français en 2011. Afin de prendre en considération le rôle joué par le voisinage et la dépendance spatiale qui en résulte, nous estimons la sensibilité du taux de création d’entreprises global et du taux de création dans l’industrie en utilisant des techniques d’économétrie spatiale qui permettent de
contrôler les phénomènes d’auto-corrélation spatiale. Nos résultats montrent que la cré »ation d’entreprises dépend fortement des facteurs locaux et que la source de dépendance locale diffère selon que l’on mesure le taux de création global ou le taux de création d’entreprises industrielles. Alors qu’un retard spatial intervient au niveau global, la création d’entreprises dans le secteur industriel est davantage influencée par les chocs intervenant au voisinage, si bien que le recours à un modèle avec erreur spatiale s’en trouve légitimé.
Classification-JEL
L26, R11, C21.
Mot(s) clé(s)
entrepreneurship, entry rate, spatial dependence, French departments
Fichier

2013-18 "Dynamique des territoires et création d’entreprises : une analyse des départements français en 2008. Local dynamics and firms creation: an analysis of French departments in 2008."

Denis Carré, Nadine Levratto, Messaoud Zouikri

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Ce texte cherche à déterminer si et dans quelle mesure le territoire fait partie des facteurs explicatifs de la création d’entreprises. Cette possibilité est étayée par le fait que le territoire est tout d’abord support d’infrastructures, de ressources et d’organisations. Il est également le lieu de concentration d’éléments plus invisibles et d’un milieu entrepreneurial qui orientent aussi les dynamiques de création. La nouveauté de la démarche proposée réside dans la comparaison entre le pouvoir explicatif de ces différents éléments pris isolément et l’effet géographique calculé à partir de la méthode structurelle-résiduelle. La démarche est appliquée à l’étude du taux de création d’entreprises des départements français en 2008. Elle montre qu’à côté des facteurs habituels liés aux caractéristiques de la population et des structures, la dynamique intrinsèque du territoire est un facteur explicatif de la performance entrepreneuriale et que son influence varie selon l’activité des entreprises nouvellement créées.
Classification-JEL
L26, M13, R12
Mot(s) clé(s)
création d’entreprises, départements, effet géographique, facteurs invisibles
Fichier

2010-11 "Analyse comparée de la productivité des firmes européennes à partir de données comptables: L'effet pays en cause"

Denis Carré, Nadine Levratto, Messaoud Zouikri

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Cet article cherche à mesurer les différences de productivité entre les entreprises de six pays européens au cours de la période 1996-2007 et de fournir des éléments d'interprétation des écarts ainsi observés. L'approche proposée se caractérise par deux originalités. D'une part, la mesure de la valeur ajoutée et des niveaux de productivité est réalisée à partir de données comptables harmonisées issues de la base européenne BACH. De l'autre, l'inscription des firmes dans une logique de système est capturée grâce à l'estimation d'un modèle de panel à effets fixes permettant d'apprécier l'hétérogénéité inobservée. Cette analyse est conduite au niveau global, pour trois secteurs (industrie, construction et services) et pour trois catégories de tailles d'entreprises (petites, moyennes et grandes). Les résultats obtenus mettent en évidence des configurations productives spécifiques saisies à travers les performances relatives des firmes selon leur dimension ou encore la productivité relative des différents secteurs économiques. Ils mettent également en évidence un «effet pays» qui cristallise un ensemble d'éléments organisationnels et institutionnels qui dépassent les seuls facteurs de production.
Classification-JEL
C23, O47, P17
Mot(s) clé(s)
productivité, base BACH, effets pays
Fichier

2008-39 "Politique Industrielle et PME : Nouvelle Politique et Nouveaux Outils ?"

Denis Carré, Nadine Levratto

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Les politiques vis-à-vis des PME, après fondamentalement avoir été tournées vers la réduction des coûts, tendent depuis quelques années à s'inscrire plus dans le cadre de << politique de système >> basées sur la production d'agglomération. Cette politique << systémique >> renvoie à différents modèles distingués en particulier du point de vue de la place des grandes entreprises et de la technologie. Cet article a pour objet de dresser un tableau de l'évolution des pratiques des politiques de soutien aux entreprises de petite et moyenne dimension. à partir d'une grille de lecture articulée autour de 2 principes, celui du caractère isolé ou collectif des actions et celui de l'impact mécanique ou alternativement réactif de l'autre, nous proposons de passer en revue ces pratiques en insistant tout particulièrement sur les nouvelles politiques qualifiées de << systémiques >> et qui renvoient aux notions de clusters, système productif local ou encore pôle de compétitivité.
En insistant sur des dimensions, entre autres, le degré et la nature de l'engagement des << unités simples >> dans ces systèmes, nous terminons cet article en évoquant la question de l'évaluation et de l'impact de ces politiques et les questions techniques mais également analytiques que posent de telles démarches.
Classification-JEL
H25, H3, L52, L53
Mot(s) clé(s)
: PME, politique industrielle, politique systémique, pôle de compétitivité
Fichier
load Veuillez patienter ...