Photo Fabrice Tricou

Fabrice Tricou

Maître de conférences avec HDR
  • Email
  • Tél. professionnel 0140977356
  • Bureau à Paris Nanterre (Bât. + num.) G611A
  • Axe de recherche

      Macroéconomie Internationale, Banque et Econométrie Financière

  • Thème(s)
    • Coordination marchande
    • Philosophie économique
    • Théorie des jeux
    • Histoire de la pensée économique

TRICOU Fabrice

Né le 1er avril 1967 à Le Quesnoy (Nord)

ftricou@free.fr et fabrice.tricou@parisnanterre.fr

Maître de Conférences HC en Sciences Economiques à l’Université Paris Nanterre (1er sept. 1995).

Habilité à Diriger les Recherches.

« Formes de rationalité, modes de coordination marchande et concepts d’équilibre »,

HDR soutenue le 28 juin 2010 à l’Université Paris Ouest Nanterre le Défense.

Jury : C. Barrère (rapporteur), A. Berthoud, J. Cartelier (parrain), G. Codognato, M. de Vroey (rapporteur), O. Favereau.

Docteur ès Sciences Economiques.

« Constitution de la société marchande : règles de comportement et règles d’organisation »,

Thèse soutenue le 10 octobre 1994 à l’Université Paris X Nanterre.

Jury : J. Cartelier (président), R. Dos Santos Ferreira (rapporteur), O. Favereau, R. Frydman (directeur) et C. Ménard (rapporteur). Mention « très honorable avec félicitations du jury ».

 

TRAVAUX, OUVRAGES, REALISATIONS

 

  • OUVRAGES :

 

« La loi de l’offre et de la demande : une enquête sur le libéralisme économique ».

Ouvrage individuel publié aux Presses Universitaires du Septentrion, Collection ‘L’économie retrouvée’, 2008.

 

« Les approches de la coordination en sciences sociales ».

Ouvrage collectif édité sous la direction de L. Julien et F. Tricou, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2009.

 

« Economie, Mathématique et Histoire. Hommage à Christian Bidard ».

Ouvrage collectif édité sous la direction de D. Leeman et F. Tricou, Collection ‘Essais économiques’, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2014.

 

  • ARTICLES DANS DES REVUES INTERNATIONALES A COMITE DE LECTURE :

 

“Specialized oligopolies in a pure exchange economy:

the Symmetric Cournot-Walras Equilibrium” (en collaboration avec L. Julien).

Research in Economics, n°59, pp. 280-292 ; 2005.

 

« Version real y version monetaria de una economia de mercado artesanal ».

Lecturas de Economia, n°68, pp. 175-193 ; enero-junio 2008.

 

“Preferences, market power and oligopolistic competition : an example” (en coll. avec L. Julien). Economics Bulletin, volume 29, issue 4; 2009.

 

“Oligopoly equilibria à la Stackelberg in pure exchange economies” (en coll. avec L. Julien).

Recherches Economiques de Louvain / Louvain Economic Review, vol. 76, (2), pp. 175-194 ; 2010.

 

“Market price mechanisms and Stackelberg general equilibria” (en coll. avec L. Julien).

Bulletin of Economic Research, vol. 64, n°2, pp. 239-252 ; april 2012.

 

  • ARTICLES DANS DES REVUES NATIONALES A COMITE DE LECTURE :

 

« Rationalité du comportement des marchands et règles d’organisation des marchés ».

Cahiers d’Economie Politique, n° 24-25, pp. 37 à 67, L’Harmattan ; 1994.

 

« Le modèle marchand walrassien : de la construction analytique à l’interprétation doctrinale ». Cahiers Lillois d’Economie et de Sociologie, n° 24, 2nd semestre 1994, pp. 89-108 ; 1995.

 

« Le marché marshallien revisité : l’équilibration concurrentielle en ultra-courte période ». Economies et Sociétés, série R, PUG, n° 8, pp. 25-59 ; décembre 1994 - janvier 1995.

 

« Loi de Walras, loi de Say et principe de la demande effective ».

Cahiers Lillois d’Economie et de Sociologie, n° 33, 1999, pp. 91 à 116, L’Harmattan ; 2000.

 

« Le libéralisme économique conséquentialiste et les conceptualisations du marché ».

Archives de philosophie du droit, Tome 48, Dalloz Sirey, pp. 331-341 ; 2004-2005.

 

« De l’économie réelle sans marché à l’économie monétaire des marchés :

une étude de ‘Money and Price Theory’ » (en collaboration avec L. Julien).

Cahiers d’économie politique, n°52, pp. 83-104, L’Harmattan ; 2007.

 

“On perfect competition: definitions, usages and foundations” (en coll. avec N. Berta et L.A. Julien), Cahiers d’Economie Politique, n°63, pp. 7-24 ; 2012.

 

« L’expansion contextuelle et structurelle du domaine du choix économique rationnel »,

Noesis, n°20, pp. 55-87 ; 2013.

 

  • ARTICLES DANS DES OUVRAGES COLLECTIFS :      

 

« Equilibre des marchés et déséquilibre des individus », in L'économie hors de l'équilibre,

Jean Cartelier et Roger Frydman (éd.), Economica, pp. 97-117 ; 2001.

 

« L’économie politique de Léon Walras : un idéal marchand soumis à la volonté démocratique » (en collaboration avec L. Julien), in Les théories économiques et la politique : Economie et démocratie (vol. 1), H. Guillemin, H. Jorda et M. Pouchol (éd.), L’Harmattan, pp. 107-120 ; 2003.

 

« De Debreu à Walras : la réalisation de l’héritier à la lumière du projet du fondateur »

(en collaboration avec L. Julien). Publication dans les Cahiers du Ceras, Hors série n°3, 2003.

 

« La théorie économique de la décision individuelle »,

in La décision : une approche pluridisciplinaire des processus de choix,

  1. Vidaillet, V. d’Estaintot et Ph. Abecassis (éd.), de Boeck, chapitre 1, 2005.

 

« Entre l’économie marchande et la transaction marchande : le concept de marché particulier »,

in Histoire des représentations du marché, G. Bensimon (éd.),

Michel Houdiard, pp. 591-609, 2005.

 

« Les deux problèmes de conclusion et d’exécution de l’échange bilatéral »,

in Les approches de la coordination en sciences sociales, L. Julien et F. Tricou (éd.),

Presses Universitaires de Paris Ouest, pp. 217 à 230, 2009.

 

“The monetary constituents of capitalism”,

in “New contributions to monetary analysis: the foundations of an alternative economic paradigm”, F. Ulgen (éd.), Routledge, pp. 135-153, 2013.

 

« Le projet XYZ et les théories de la valeur »,

in «Economie, Mathématique et Histoire. Hommage à Christian Bidard», D. Leeman et F. Tricou (éd.), Presses Universitaires de Paris Ouest, pp. 257-276 ; 2014.

 

« Rationalité : de l’individu indépendant au sujet autonome »,

in « Dictionnaire des conventions – Autour des travaux d’O. Favereau », Ph. Batifoulier et alii (éd.), Presses Universitaires du Septentrion, pp. 224-228, 2016.

 

« La résistible fatalité de l’économie » (en collaboration avec Raymond H.),

in « D’abord penser. Autour de Pierre Raymond », Xavier F. Renou (éd.),

Editions Kimé, pp. 227 à 245, 2017.

 

  • DOCUMENTS DE TRAVAIL, SOUMISSIONS ET TRAVAUX EN COURS (Sélection) :

 

“A note on price taking and price making behavio(u)rs in pure exchange economies”

(en collaboration avec L. Julien). « Document de Travail EconomiX » ; n°3 ; 2006.

 

« Justice et efficacité dans l’échange bilatéral ». (…)

 

« Formes de rationalité, figures de l’autre et modes de coordination :

l’exemple de modèles de duopole en quantité ». (…)

 

“Count, trade, venture and exchange: why money is at the core of decentralized economies“.

DT EconomiX ; n°30 ; 2011.

 

“Combining efficiency and justice through autonomy: the Conditional Agreement Point”.

(…)

 

 

Activités de recherche

 

Thèmes de recherche

 

Le problème de la coordination marchande et la question de la formation des prix constituent le thème central de mes recherches. A ce titre, mes travaux relèvent de la théorie économique fondamentale (II). En amont, le problème est engagé à partir de plusieurs perspectives de philosophie économique (I). En aval, le problème microéconomique de l’échange marchand est réexaminé sous des formes alternatives de concurrence et élargi à la question macroéconomique de la production capitaliste (III). Ainsi, mes travaux de recherche s’inscrivent dans diverses perspectives d’économie politique : philosophie économique et histoire de la pensée économique, microéconomie et macroéconomie.

 

(I) Le premier ensemble de travaux aborde l’économie politique sous les perspectives d’une philosophie économique pratiquée non pas comme un commentaire extérieur au propos analytique, mais comme une réflexion engagée dans le développement théorique qu’elle enveloppe.

Dans le registre de la philosophie sociale et en ouverture théorique, il s’agit de repartir du problème moderne de l’ordre d’une société individualiste et de montrer que le thème smithien de la main invisible est porteur d’une conception du lien social spontané (philosophie économique) alternative à la conception contractualiste du lien social volontaire (philosophie politique).

Dans le registre de l’épistémologie économique et en mise en relief de l’analyse économique, il s’agit de défendre une conception contextualiste de la rationalité, avec le triptyque « Rationalité / Coordination / Equilibre » soit « Je / Règles du jeu / Résultat du jeu ».

Dans le registre de l’éthique économique et en clôture théorique, j’ai avancé un concept original d’optimalité, le Conditional Agreement Point, qui se distingue de l’optimum parétien (état non dominé dans l’ensemble des états sociaux) comme état dominant dans un sous-ensemble des états sociaux. La perspective associe l’indépendance de chacun, avec le jeu des préférences individuelles sur les états sociaux, et l’autonomie de tous, avec l’élection d’un sous-ensemble des états sociaux.

(II) Le deuxième ensemble de travaux porte essentiellement sur la question de la formation des prix, avec l’exigence de resituer les modèles de formation des prix dans les structures de coordination marchande, et avec le souci de développer la distinction entre la vision réelle de coordination à l’équilibre (pur ajustement) et la vision monétaire de coordination en déséquilibre (saut et sanction).

La référence extérieure aux cas de formation concurrentielle du prix est donnée par la situation de formation conventionnelle du prix propre à l’échange bilatéral sans tiers (monopole bilatéral). A ce sujet, j’ai proposé une solution axiomatique et substantielle conjuguant efficience, via une condition classique d’optimalité parétienne, et justice, via une condition originale d’égalité des taux d’augmentation de l’utilité cardinale de chacun.

J’ai abordé la question de la formation des prix en distinguant trois architectures marchandes :

(a) l’économie du marché général à la Walras, qui constitue d’emblée une société marchande où tous les individus échangent tous les biens en un seul mouvement ;

(b) l’économie de la transaction marchande à la Edgeworth, qui consiste en une série de trocs bilatéraux engageant l’échange de tous les biens ;

(c) l’économie monétaire des marchés à la Marshall, qui est structurée comme un réseau monétaire de marchés particuliers (avec un marché par type de bien).

Ces trois modèles soulèvent des questions de cohérence, de pertinence et de performance, mais ils révèlent surtout diverses conceptions de la validation sociale qui opère au marché. Sans prix de calcul ou prix anticipé, le processus d’Edgeworth ne présente aucune véritable validation sociale des décisions individuelles. Le modèle walrassien relève quant à lui de la vision marchande de la pré-validation ou du pur ajustement, qui soumet toute exécution économique à un accord unanime et préalable, soit la condition d’équilibre général. Enfin le modèle à la Marshall relève, en fait comme chez Marx et comme chez Hayek, de la vision marchande de la post-validation qui s’ouvre par le saut initiateur opéré par des dépenses monétaires appuyées sur des anticipations incertaines et qui se ferme par la sanction finale déterminant l’évaluation sociale des activités privées.

(III) Le troisième ensemble de travaux étend la recherche de la concurrence parfaite aux formes oligopolistiques de concurrence et élargit la problématique de l’échange marchand à celle de la production capitaliste.

Dans le cadre de travaux menés avec Ludovic Julien, nous avons, dans des modèles d’équilibre général, développé la concurrence à la Cournot et ensuite introduit la concurrence à la Stackelberg. Alors que Gabszewicz, Vial et Codognato avaient introduit un concept asymétrique d’équilibre de Cournot-Walras, avec un marché oligopolistique et des marchés concurrentiels, nous avons développé un concept symétrique, avec une offre oligopolistique et une demande concurrentielle sur chaque marché. Au-delà, nous avons proposé un concept d’équilibre de Stackelberg-Walras, qui associe l’action du meneur, les réactions des suiveurs et les décisions des agents « preneurs de prix ».

Par ailleurs, via la proposition d’une lecture marchande du principe de la demande effective, qui redouble sa lecture macroéconomique usuelle, je me suis intéressé à « l’économie monétaire de production capitaliste » keynésienne, qui exprime une séquentialité par la demande qui s’oppose à la séquentialité par l’offre propre à la loi de Say et à l’interdépendance simultanée adéquate à la loi de Walras. Au-delà, je tente de développer l’idée que l’économie capitaliste et l’économie de marché sont deux économies monétaires, la seconde se distinguant par la structure salariale de dépendance monétaire (Benetti-Cartelier) et par la mentalité capitaliste du désir d’argent ou d’accumulation.

 

Communications à des conférences.

 

Participation à de nombreux séminaires, journées d’études et colloques, dont par exemple les rencontres internationales suivantes :

- Colloque international de Grenoble (15-16 avril 2010 ; Université PMF) consacré à « l’Analyse monétaire de l’économie » (autour du livre « Marchands, salariat et capitalistes »). Communication : « Les constituants monétaires du capitalisme ».

- Journées d’études de Louvain (25-26-27 janvier 2007 ; Université Catholique de Louvain / IRES) consacrées à « l’interface entre théorie économique et l’histoire des théories économiques ».

Communication : « Valeur vs monnaie et marché vs capital : quatre infrastructures d’économie ».

- Seventh Conference of the European Society for the History of Economic Thought (30 janvier – 1er février 2003 ; Paris) consacrée à “l’agent économique”.

Communication : “Trois figures d’agent néo-classique”.

 

Interventions à des colloques ou séminaires pour l’année 2011-2012 :

- Communication au séminaire de l’axe HTE (histoire et théorie économique) d’EconomiX (Nanterre, le 12 décembre 2012): “Principles of justice and balances of power in axiomatic bargaining“.

- Communication au séminaire HPES (histoire de la pensée économique et sociologique) du Clersé (Lille, le 16 février 2012) : « Compter, échanger, risquer et désirer : la monnaie au cœur des économies décentralisées ».

- Communication au colloque de « Philosophie économique » organisé par l’Institut d’Etudes Politiques de Lille (Lille, 21-22 juin 2012) : « Les époques de la main invisible ».

- Communication au congrès “Political economy and the outlook for capitalism“ co-organisé par l’AFEP, l’AHE et l’IIPPE (Paris, les 5-8 juillet 2012) : “Capitalism, power and hierarchy“ (en collaboration avec Alice Sindzingre).

 

Animation de la recherche

 

- De 1996 à 2002, secrétaire de l’équipe Caesar (Roger Frydman) intégrée au laboratoire Forum (Olivier Favereau) : animation intellectuelle et gestion matérielle du séminaire d’histoire de la pensée et d’analyse économique ; participation à l’organisation de journées d’études.

Membre nommé du directoire du laboratoire Forum (de 1998 à 2002).

 

- De 2002 (?) à 2012 (?), membre de l’axe « HTE » (Histoire et Théorie Economique) d’EconomiX (dirigé par E. Brousseau), membre du groupe Cofail (Coordination and cooperation failures) animé par L. Julien. Co-organisation des séminaires et colloques associés.

 

- Actuellement membre du laboratoire EconomiX (dirigé par V. Mignon) et de son axe « MIBEF » (animé par C. Couarde), qui abrite le groupe « HPE » co-animé avec A. Rebeyrol :

Co-responsable du séminaire « Eco et Philo de l’Exploitation » (EconomiX/Sophiapol ; 2014-2017)

Co-responsable du séminaire « HPE et Philosophie Economique » (depuis fin 2017).

 

- Co-organisateur de colloques dans le cadre d’EconomiX :

« Coordination failures: theories and policies » (3 et 4 juin 2004) : premier colloque international organisé sur ce thème néo-keynésien, co-organisé avec L. Julien, C. Bidard et F. Larbre.

« Coordination et sciences sociales » (22 septembre 2006) : colloque interdisciplinaire associé à la thématique « Conflit, coopération et négociation », co-organisé avec L. Julien, C. Bidard et E. Caroli.

« La concurrence parfaite d’hier à aujourd’hui : définitions, usages et fondements » (13 et 14 janvier 2011) : colloque international co-organisé avec L. Julien et N. Berta.

« Théories de l’exploitation » (19 et 20 janvier 2017) : colloque interdisciplinaire éco-philo (EconomiX, Sophiapol, ANR Phicentrav), co-organisé avec A. Rebeyrol, E. Renault et Ch. Lazzeri.

 

- Directeur-adjoint (ex-trésorier) et membre du comité de rédaction des Cahiers d’Economie Politique / Papers in Political Economy : participation aux comités éditoriaux, concours à la modernisation de la revue, gestion des dossiers de subventions de l’université de Nanterre à L’Harmattan, etc…

 

- Co-directeur (avec A. Rebeyrol) de la collection « Essais économiques » des Presses Universitaires de Nanterre.

 

Direction et évaluation de travaux de recherche

 

Encadrement de mémoires de M1 et de M2 (dans le Master « Economie et Société »).

Participation à de nombreux jurys de soutenance de mémoire majeur de M2 (avec R. Frydman, A. Berthoud, C. Benetti, J. Cartelier, O. Favereau, A. Kartchevsky, A. Rebeyrol, L. Scialom).

 

Participation à plusieurs jurys de soutenance de thèse :

- Olivier Rosell (direction d’E. Klimovsky) : « Répartition du revenu et reproduction du capital : une approche classique » (Nanterre, 10-12-2012).

- Nour Trabelsi (direction de L. Julien) : « Défauts de coordination et chômage d’équilibre » (Nanterre, le 16 février 2014).

- Silvia Concettini (direction d’A. Creti) : ”Competition in electricity markets: retailers, generators and technologies” (Milan, le 27-2-2015).

- Bio C. Elegbede (direction de L. Julien et L. de Mesnard) : « Interactions stratégiques sur les marchés différenciés et politiques publiques : une analyse en équilibre général » (Dijon, le 25-11-2017).

Rapporteur (referee) pour plusieurs revues académiques (Revue d’Histoire de la Pensée Economique, Revue Française de Socio-Economie, etc…).

Séjour de recherches

Visiting scholar à la New School for Social Research de New York City, dans le cadre d’un congé sabbatique au second semestre 2010-11 (« CRCT » obtenu sur le contingent CNU).

Accueil par le Professeur William Milberg (directeur du département d’économie) et suivi de son grad seminar d’épistémologie économique avec prise en charge de la séance consacrée à la rationalité (le 24 mars 2011).

Présentation d’un papier au Macro lunch seminar : “Money, market and capitalism”.

Contact et dialogue avec les Professeurs Duncan Foley, Ed Nell et Janet Roitman.

 

Activités pédagogiques

 

Enseignements actuellement dispensés

 

L2 : Microéconomie fondamentale (CM et TD ; sociologie économique + histoire économique).

 

L3 : Philosophie économique et sociale (CM ; sociologie économique + histoire économique).

 

M1 : Microéconomie et macroéconomie [harmonisation des acquis] (CM ; économie)

Histoire de la pensée économique (CM ; Préparation au Capes de sciences économiques et sociales).

Marchés et organisations (CM ; Préparation au Capes de sciences économiques et sociales).

Initiation à la recherche (TD ; encadrement de mémoires).

 

M2 : Théories de la justice et théorie économique (séminaire partagé en M2R Economie des institutions).

 

Enseignement anciennement dispensés

 

L1 : Introduction à l’analyse économique (CM ; droit + droit-langues).

Comportements microéconomiques et fonctions macroéconomiques (CM et TD ; sociologie économique + histoire économique)

 

L2 : Microéconomie de la concurrence parfaite (CM et TD ; économie-gestion).

Analyse des organisations (CM ; économie-gestion).

Macroéconomie de la répartition des revenus (TD ; économie-gestion).

Coordination marchande (CM et TD ; socio éco + histoire éco).

Microéconomie (CM avec TD ; AES).

Théorie du choix rationnel (Comète [enseignement à distance] ; philosophie).

Théories monétaires (CM avec TD ; économie ; Université de Marne La Vallée).

 

L3 : Conférences de méthodes (CM et TD ; économie).

Environnement socio-économique (Formation continue ; La Poste).

 

M2 : Théorie de la décision (CM ; économie ; Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis).

 

Activité d’enseignement et animation pédagogique

 

Mon expérience d’enseignement est diversifiée. Elle est composée de cours magistraux mais aussi de travaux dirigés, dispensés du niveau L1 au niveau M2. J’enseigne essentiellement à Nanterre, « en présentiel » et en formation initiale, mais j’ai aussi enseigné dans d’autres universités, à distance et en formation continue. En matière de public, mes cours s’adressent aujourd’hui à la fois à des étudiants économistes et à des sociologues et historiens ayant choisi l’économie comme « mineure ». Mais j’ai aussi dispensé des cours à des gestionnaires, à des philosophes et à des juristes. En substance, mes enseignements se répartissent en cours généraux et en cours plus spécialisés. J’ai aussi délivré des enseignements plus méthodologiques.

 

Responsabilité de formations

 

- Responsable du tutorat pédagogique et tutorat d’accueil de 1ère année, ainsi que du tutorat d’aide aux étudiants handicapés (1999-2002).

 

- Initiateur du Deug bi-disciplinaire économie-sociologie (avec Y. Dilas) : 2002-2005.

 

- Coresponsable de la Licence d’économie (avec V. Mignon), en charge du L2 d’économie-gestion et du L3 économie-société-histoire : 2005-2009 (LMD1).

 

- Responsable des enseignements de la mineure d’économie en L de sociologie-économie et d’histoire-économie (LMD1), en coordination avec S. Dufoix et avec L. Sève, dans le cadre du projet interdisciplinaire de science(s) sociale(s) économie-sociologie-histoire : 2005-2009.

 

- Responsable des enseignements de la mineure d’économie en L de sociologie-économie et d’histoire-économie (LMD2), avec redoublement du socle socio-histoire-éco par un socle socio-philo-éco puis association au parcours droit-économie de la licence « humanités » : depuis 2009.

 

- Participation aux discussions engagées à propos du LMD3.

 

Responsabilités administratives générales

 

Outre les activités d’organisation collective spécifiquement liées à la recherche ou à l’enseignement, mes responsabilités d’administration générale sont diverses et lourdes. Ces responsabilités, qui attestent de la constance et de l’intensité de mon engagement collectif, ont été ou sont assumées à Paris Ouest, aux niveaux de l’Université, de l’UFR Segmi et du département d’économie :

 

- Membre du Conseil Scientifique de l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense (collège MCF avec HDR) élu en novembre 2010 et réélu en février 2012.

 

- Directeur du département d’économie de l’Université Paris Ouest (avec C. Bidard comme directeur-adjoint) du 1er juillet 2008 au 30 juin 2010 : participation au bureau et au conseil d’UFR SEGMI (sciences éco / gestion / maths info) ; coordination avec la direction du laboratoire EconomiX ; animation du bureau du département (composé de la direction + F. Larbre pour le L + V. Mignon pour le M) qui pilote les formations en construisant des diplômes (création d’une licence d’économie-droit) et en rénovant des maquettes (mastérisation de la préparation au Capes de Sciences Economiques et Sociales) au-delà de la gestion quotidienne des formations ; animation du conseil de département et des assemblées générales du département ; attribution des services d’enseignement aux collègues (15 PR + 25 MCF + 25 ATER ou moniteurs) ; recrutement et gestion des enseignants vacataires (pour l’équivalent de dix services à temps plein), etc... 

- Directeur adjoint du département d’économie de l’Université Paris Ouest au printemps 2008 (avec P.A. Jouvet comme directeur) puis à l’automne 2010 (avec F. Larbre comme directrice). 

 

- Membre élu du « Conseil d’UFR Segmi » de l’Université Paris X de 1998 à 2008, puis membre invité à ce conseil de 2008 à 2010, en tant que directeur du département d’économie.

 

- Membre de la « commission de spécialistes » en sciences économiques de Paris X de 1996 à 2008, membre du bureau de cette commission (assesseur puis vice-président MCF) ;

puis membre de la « commission consultative de discipline » en sciences économiques de Paris Ouest depuis 2008 (et membre de plusieurs comités de sélection).

- Membre externe de la « commission de spécialistes » en sciences économiques de Paris II ;

puis membre de comités de sélection à l’Université de Marne La Vallée.

 

load Veuillez patienter ...