Hélène Huber - Vieillissement, dépenses de santé et inégalités de recours aux soins : essais de micro-économétrie appliquée[en]Hélène Huber - Ageing, health expenditures and inequalities in health care use in France: a micro-econometric study[/en

Lundi 04 Décembre 2006


Hélène Huber (EconomiX)

Vieillissement, dépenses de santé et inégalités de recours aux soins :
essais de micro-économétrie appliquée

le lundi 4 décembre 2006 à 9h30
Université Paris X Nanterre,
salle Paul Ricoeur (B016),
au rez-de-chaussée du bâtiment B.

Jury :

  • Brigitte Dormont, Professeur à l'Université Paris Dauphine, Directeur de thèse
  • Pierre-Yves Geoffard, Directeur de Recherche au CNRS
  • Alberto Holly, Professeur à l'Université de Lausanne, Rapporteur
  • Myriam Khlat, Directrice de Recherche à l'INED, Rapporteur
  • Valérie Mignon, Professeur à l'Université Paris X
  • Thomas Piketty, Directeur d'Etudes à l'EHESS

Résumé :

L'objet de cette thèse est l'analyse des comportements de consommation de soins et de leur impact sur l'évolution et la répartition de la dépense de santé dans la population. Nous menons une analyse sur données individuelles et mettons en oeuvre des méthodes originales de microsimulations afin de mettre en évidence les effets de l'hétérogénéité des comportements au niveau individuel.

Un premier chapitre expose les méthodes économétriques employées lors de l'estimation d'équations explicatives de la consommation de soins sur données individuelles.

Un deuxième chapitre développe une méthode originale visant à comparer les effets du vieillissement démographique à d'autres effets influençant la hausse des dépenses de santé entre les années 1992 et 2000. Nous montrons que la hausse des dépenses est principalement due aux changements de comportement face à la maladie, ces changements de comportements pouvant être en grande partie liés au progrès technique. Le vieillissement démographique n'a qu'un rôle mineur dans l'explication de la hausse des dépenses de santé. De plus, nous montrons que l'état de santé moyen s'améliore. 

Un troisième chapitre propose une méthode novatrice de décomposition des inégalités de consommation de soins par facteur. A morbidité donnée, la consommation de soins est concentrée chez les individus les plus riches de la distribution ; or nous montrons que cette inéquité est pour moitié due à l'hétérogénéité des comportements due à la position des individus dans l'échelle des revenus, cette hétérogénéité n'étant pas identifiable dans les décompositions standard. Trois applications sont proposées : la décomposition des inégalités par facteur pour la France en 1998, l'évaluation de l'impact de la CMU-C sur l'évolution des inégalités de consommation de soins, enfin la comparaison des sources d'inégalité entre les personnes âgées (65 ans et plus) et les autres.

Mots-clés : Dépense de santé - Econométrie - Micro-simulations - Vieillissement - Inégalités.

Classification JEL : C15 - C34 - D63 - I11 - I18 - J11

load Veuillez patienter ...