Prévenir et éviter les défaillances d’entreprises - Enjeux et méthodes

Mardi 15 Décembre 2020


Prévenir et éviter les défaillances d’entreprises - Enjeux et méthodes

 

Mardi 15 décembre de 09 h 30 à 11 h 30

 

S'inscrire en ligne à la visioconférence

 

 

L'inscription permet de recevoir quelques jours avant l'événement un lien pour se connecter à la visioconférence
et un code pour poser ses questions aux intervenants.

 

La crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19 se traduit par une forte baisse de l'activité économique, avec des manifestations très inégales selon les branches. Malgré l'ampleur du choc, le nombre de faillites d'entreprises enregistrées au cours des trois premiers trimestres de l'année 2020 est le plus faible depuis trente ans.

En effet, l’État et les régions ont très tôt mis en place des mesures de soutien (prêts garantis, activité partielle, aides directes, etc.) qui ont permis aux entreprises de résister à la contraction de l'activité. Par ailleurs, le confinement a affecté le fonctionnement des Tribunaux de commerce, retardant la déclaration des défaillances d’entreprise (cessations de paiement, déclenchant le cas échéant un redressement ou une liquidation judiciaire). Malgré ces amortisseurs, le double choc négatif sur la demande (baisse des commandes) et sur l’offre (hausse des coûts) dégrade la situation financière des entreprises, avec des effets à anticiper sur les défaillances et, à terme, sur l’emploi.  

La crise rappelle l’importance d’analyser la défaillance d’entreprise sans la réduire à la seule situation juridique de cessation de paiement. Dans une perspective plus large, la défaillance est un processus progressif de dégradation des performances et des capacités qui conduit, ou non, à une procédure judiciaire. L’enjeu de cette approche englobante est double : prévenir les défaillances, mais aussi les éviter, en évaluant la qualité de la sélection qui s’opère à travers ces sorties du marché. Celles-ci  peuvent en effet concerner des entreprises efficaces et viables, en dehors des circonstances défavorables du moment.

Cette nouvelle séance des Rencontres Économiques vise à faire le point sur les conséquences économiques de la crise sanitaire et sur l'impact de cette dernière sur la survie des entreprises.

 

Intervenants :

  •  Nadine Levratto, économiste, directrice de recherche au CNRS à EconomiX (Université Paris Nanterre)
    Introduction : Concept de défaillance des entreprises au prisme des études académiques
  • Chloé Zapha, économiste à l’Observatoire des Entreprises, Banque de France
    Défaillances d’entreprises, quelle situation aujourd’hui ?
  • Mattia GueriniI, Marie Curie research fellow Université Côte d’Azur (GREDEG-CNRS), chercheur associé à l’ OFCE – SciencesPo et à la Scuola universitaria Sant’Anna di Pisa   
    Dynamique des défaillances d'entreprises en France et crise de la Covid-19
  • Lilas Demmou, senior économiste, département des Affaires économiques, OCDE
    Risque d’insolvabilité des entreprises, et politiques publiques dans les pays de l’OCDE
  • Louis Margueritte, adjoint au sous-directeur du financement des entreprises et du marché financiers, DG Trésor, secrétaire général du Comité Interministériel de Restructuration Industrielle (CIRI),
    Quel accompagnement des pouvoirs publics pour prévenir les défaillances en France ?

La séance sera animée par Rémi Jeannin, agrégé de sciences sociales, professeur en classes préparatoires économiques et commerciales (Vincennes), vice-président du Printemps de l’économie

 

 

 

load Veuillez patienter ...