Photo Christophe Boucher

Christophe Boucher

Professeur(e)
  • Email
  • Tél. professionnel 0140977845
  • Bureau à Paris Nanterre (Bât. + num.) G307A
  • Axe de recherche

      Macroéconomie Internationale, Banque et Econométrie Financière

  • Thème(s)
    • Econométrie
    • Crises financières
    • Economie financière

2018-39 "Stocks and Bonds: Flight-to-Safety for Ever?"

Christophe Boucher, Sessi Tokpavi

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Cet article s'intéresse au phénomène de "fuite vers la sécurité" en examinant si son intensité reste la même dans l'environnement actuel de faibles taux d'intérêts. L'intuition est que lorsque les rendements obligataires sont faibles, les motifs traditionnels de "fuite vers la sécurité" (protection du patrimoine, liquidité) peuvent ne pas être suffisants, induisant une intensité réduite du phénomène. A partir de données sur les obligations d'État aux Etats-Unis et de l'indice S&P 500; nous montrons que lorsque les rendements obligataires sont bas, la force de la fuite vers la sécurité (des actions vers les obligations) s'affaiblit. De plus, nous développons un modèle bivarié de transfert de "fuite vers la sécurité" qui examine dans quelle mesure l'intensité de la fuite vers la sécurité des actions vers d'autres actifs refuge (or et devises) est liée à l'intensité du phénomène entre les actions et les obligations d'Etat. Les résultats montrent que lorsque l'intensité de la "fuite vers la sécurité" des actions vers les obligations diminue, l'intensité du phénomène vers l'or augmente. Ce résultat ne se vérifie que dans l'environnement actuel de taux faibles, ce qui suggère un changement dans l'attrait historique des obligations d'Etat aux Etats-Unis en tant que valeur refuge.
Classification-JEL
G11, G12, E43, E44
Mot(s) clé(s)
Relation actions-obligations, fuite vers la sécurité, environnement de faibles taux d'intérêt, valeur refuge, or.
Fichier

2017-20 "Testing for Extreme Volatility Transmission with Realized Volatility Measures"

Christophe Boucher, Elena Ivona Dumitrescu, Sessi Tokpavi, Gilles de Truchis

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
This paper proposes a simple and parsimonious semi-parametric testing procedure for variance transmission. Our test focuses on conditional extreme values of the unobserved process of integrated variance since they are of utmost concern for policy makers due to their sudden and destabilizing effects. The test statistic is based on realized measures of variance and has a convenient asymptotic chi-square distribution under the null hypothesis of no Granger causality, which is free of estimation risk. Extensive Monte Carlo simulations show that the test has good small sample size and power properties. An extension to the case of spillovers in quadratic variation is also developed. An empirical application on extreme variance transmission from US to EU equity markets is further proposed. We find that the test performs very well in identifying periods of significant causality in extreme variance, that are subsequently found to be correlated with changes in US monetary policy.
Classification-JEL
C12, C32, C58
Mot(s) clé(s)
Extreme volatility transmission, Granger causality, Integrated variance, Realized variance, Semi-parametric test, Financial contagion.
Fichier
load Veuillez patienter ...