Photo Aurélien Saïdi

Aurélien Saïdi

Maître de conférences
  • Email
  • Tél. professionnel 0140977813
  • Bureau à Paris Nanterre (Bât. + num.) G521
  • Axe de recherche

      Macroéconomie Internationale, Banque et Econométrie Financière

  • Thème(s)
    • Macroéconomie dynamique
    • Indétermination et équilibres multiples
    • Politique économique
    • Modélisation des anticipations

Laboratoire : EconomiX, Université Paris Nanterre
Adresse : Batiment G, bureau 521.
200, avenue de la République, 92000 Nanterre.
E-mail : aurelien.saidi[*at*]parisnanterre.fr
 
Augustin
               Augustin et Aurélien - été 2012 (crédit : Béatrice Cherrier)                                                     
 
 
Situation actuelle
 
Aurélien Saïdi est maître de conférences à l'université Paris Nanterre et professeur affilié à ESCP Europe, au sein du département I&OM. Normalien, agrégé d'Economie et Gestion comptable et financière, il soutient sa thèse à l'Institut Universitaire Européen de Florence dans le domaine de la macroéconomie des prophéties autoréalisatrices, après un parcours pluridisciplinaire mêlant économie et gestion, histoire et socio-anthropologie. Ses thèmes de recherche ont longtemps porté sur la modélisation des anticipations, la dynamique complexe et les fondements de la politique économique dans les modèles de taches solaires. Ils se sont récemment recentrés sur l'histoire de la pensée économique du XXe siècle, avec un éclairage particulier porter sur la notion "d'école de pensée", dont il critique l'utilisation, privilégiant celle de "communauté".

 

Il est rattaché au laboratoire EconomiX de l'université Paris Nanterre. Il dispense des enseignements relatifs à la macroéconomie (politique économique, théories de la croissance, etc.), à la statistique, à l'assurance de dommages et à l'analyse de données (méthodes de scoring en banque et en assurance). Enfin, dans le cadre du département PracTice (ESCP Europe), il travaille au développement et à l'introduction des technologies de l'information et de la communication dans les méthodes d'enseignement. Ses cours de statistique et d'analyse de données représentent, en la matière, un premier champ d'application.
 
Il est nommé membre de la Commission nationale d'inscription et de discipline des administrateurs judiciaires (et des mandataires judiciaires depuis 2016), successivement par le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche en 2011, puis par le garde des Sceaux en 2016.
 
Après avoir été responsable de la première année de la licence d'Economie-Gestion à l'université Paris Nanterre durant trois ans, il crée en 2014 la licence professionnelle "Métiers de l'e-assurance et des services associés", dont il devient responsable. La formation a été primée par l'université de l'Assurance en 2016 pour un projet d'innovation pédagogique dans le cadre de la formation initiale.

 

De 2015 à 2018, il est membre du jury du concours d'agrégation du secrondaire en Sciences Economiques et Sociales, dont il préside pendant quatre ans l'épreuve écrite d'Economie. Il intervient également régulièrement sur les concours d'entrée à ESCP Europe (concours prépa et admissions directes) depuis 2010, pour les épreuves d'HES et d'Entretien.

 

Depuis 2017, il occupe les fonctions de vice-président délégué au numérique au sein de l'université Paris Nanterre. A ce titre, il est administration de la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING).
 
 

Recherche actuelle
 
Un premier axe de mes recherches portent sur l'étude et la modélisation des anticipations. Elles abordent plus particulièrement le problème de la coordination des décisions individuelles et le rôle joué par la politique économique dans la réalisation de cette coordination. Les modèles que j'étudie soulignent que l'interaction entre agents rationnels est susceptible de conduire à une multiplicité d'équilibres inefficaces. Si les anticipations des agents restent, dans ce contexte, guidées par des variables fondamentales, elles sont aussi infléchies par les croyances collectives, les conventions, et plus généralement ce que Keynes appelait les esprits animaux. Ces croyances sont à l'origine de prophéties autoréalisatrices et d'équilibres multiples, dont l'existence soulève les deux problèmes qui sont au coeur de mes travaux :
- D'abord, celui de la sélection du meilleur équilibre : dès lors qu'il existe une pluralité d’équilibres, ordonnés en termes de bien-être, il convient de déterminer celui qui est le plus satisfaisant d'un point de vue collectif. 
- Ensuite, celui du moyen d'inciter les agents à se coordonner sur cet équilibre spécifique. C'est ici que la politique économique trouve un rôle privilégié.
Les outils que je mobilise pour répondre à ces deux problèmes sont ceux, d'un côté, de la théorie dynamique des systèmes et du contrôle optimal, et de l'autre, ceux du calcul numérique.


La prise en compte des anticipations dans l'analyse des fluctuations économiques s'en trouverait limitée si elle n'était pas accompagnée d'un véritable questionnement sur la formation de ces anticipations. Mes travaux se sont donc également orientés vers l'analyse des fondements micro des modèles macroéconomiques que j'étudie. Mes recherches se sont élargies à certains problèmes de théorie des jeux à information incomplète, dits à "variations conjecturales", dans lesquels les entreprises forment des conjectures quant à la réaction des autres firmes à toute modification de leurs propres stratégies. Les anticipations sont, dans ce contexte, étudiées sous l'angle de leur cohérence intertemporelle.

load Veuillez patienter ...